Tour de France - 17ème étape : le Russe Ilnur Zakarin l'emporte, Froome creuse l'écart

  • A
  • A
Tour de France - 17ème étape : le Russe Ilnur Zakarin l'emporte, Froome creuse l'écart
Ilnur Zakarin, quel numéro !@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

FROOME INATTAQUABLE - Revivez la première grande étape alpine du Tour 2016, entre Berne et Finhaut-Emosson, remportée en solitaire par le Russe Ilnur Zakarin.

L'ESSENTIEL

Pour cette 17ème étape, la haute montagne était au programme ! Sur un parcours très difficile disputé dans Alpes suisses, les cadors du peloton n'ont pas eu les moyens d'attaquer le Maillot Jaune Christopher Froome, trop bien protégé par ses équipiers de la Team Sky. Le Britannique a même repris quelques secondes d'avance à ses rivaux sur les derniers kilomètres. Devant, une échappée est allée au bout, et la victoire est revenue au Russe Ilnur Zakarin, qui s'est imposé en solitaire.

Europe1.fr vous propose de revivre cette première grande étape alpine.

Le classement de la montagne : Rafal Majka a de la marge. Beaucoup de points étaient distribués dans cette étape. Rafal Majka en a profité pour passer à l'attaque et conforter son maillot à pois. Sa marge est grande, avant les deux dernières étapes en ligne dans les Alpes, vendredi et samedi. 

mont

Le classement de la montagne @ASO


Le nouveau Top 10. Pas énormément de modifications dans le classement général après cette 17ème étape. Chris Froome est toujours en tête avec désormais 2'27 d'avance sur Bauke Mollema, qui a maintenu sa deuxième place. Romain Bardet gagne une place : il est maintenant cinquième.

class

Le classement général @ASO


17h03 : Quintana perd une trentaine de secondes. Arrivée des cadors ! Chris Froome et Richie Porte terminent avec une dizaine de secondes d'avance sur Adam Yates, Romain Bardet, Fabio Aru et Louis Meintjes. Quintana perd 28 secondes sur le Maillot Jaune, Bauke Mollema 40.

17h00 : Froome et Porte creusent l'écart. Le Maillot jaune accompagne l'Auustralien jusqu'au bout. Derrière, le maillot blanc Adam Yates attaque, suivi par le Français Romain Bardet, qui est en jambes aujourd'hui !

16h58 : Quintana et Mollema sont lâchés ! Les deux principaux outsiders de Froome n'ont pas pu suivre l'attaque de Porte et doivent lâcher prise ! Chris Froome en profite pour accélérer : le Britannique va encore augmenter son avance !

16h56 : Attaque de Richie Porte ! L'Australien vient enfin d'attaquer dans le groupe des favoris ! Nairo Quintana tente de suivre, mais c'est très difficile. Tout le monde semble au maximum… sauf les Sky et Chris Froome !

16h53 : Pantano termine deuxième. Le Colombien de la formation IAM-Cycling réalise une belle prestation, même s'il n'a pas réussi à suivre Zakarin. Majka finit troisième et remporte à nouveau des points très importants pour le maillot à pois.

16h52 : VICTOIRE D'ILNUR ZAKARIN !!! Le Russe s'impose en solitaire en haut de Finhaut-Emosson, après un final très bien négocié ! Première victoire russe dans cette édition 2016.

16h49 : Dernier kilomètre pour Zakarin ! Le Russe vient de passer sous la Flamme Rouge ! Il entre dans les pourcentages les plus difficiles du col mais devrait aller au bout !

16h47, 1,5 km de l'arrivée : Attaque de Dan Martin. Au tour de l'Irlandais Dan Martin de tenter le coup. Mais l'équipe Sky semble imprenable et revient doucement, sans trembler. En revanche, Valverde a craqué et son accélération n'aura servi à rien.

16h45, 2 km de l'arrivée : Valverde accélère ! L'Espagnol Alejandro Valverde tente une accélération pour tester Chris Froome. Mais le Britannique a toujours deux équipiers autour de lui. Nairo Quintana reste dans la roue du Maillot Jaune.

16h43, 2,5 km de l'arrivée : Ça sent bon pour Zakarin. Le Russe s'envole en tête de course. Il ne semble pas faiblir malgré les pentes difficiles et son avance augmente (plus de 30 secondes).

16h41, 3 km de l'arrivée : Travail terminé pour Nibali. L'Italien a terminé son travail en tête du groupe Maillot Jaune. Fabio Aru est désormais seul dans l'équipe Astana, et n'a pas osé attaquer lorsque ses derniers coéquipiers se sont relevés.

16h38, 4 km de l'arrivée : Une vingtaine de coureurs avec Froome. Le groupe Maillot Jaune compte encore une vingtaine de coureurs, dont plusieurs équipiers de Chris Froome (Sky). l'équipe Astana maintient le tempo, mais les attaques n'arrivent toujours pas !

16h34, 5 km de l'arrivée : Zakarin seul en tête. Pantano n'a pas tenu le rythme du Russe de la Katusha, qui est désormais seul à l'avant. Derrière, toujours aucune attaque dans le groupe Maillot Jaune.



16h31, 6 km de l'arrivée : Zakarin attaque directement ! A peine revenu sur le duo de tête, le Russe Ilnur Zakarin a placé une soudaine attaque qui a laissé ses deux concurrents sur place. Le Colombien Pantano est revenu dans un deuxième temps.

16h29, 7 km de l'arrivée : trois coureurs en tête. Le Russe Ilnur Zakarin vient de revenir sur le duo de tête. Le trio entame les sept derniers kilomètres du col, où les pentes ne passeront quasiment plus en dessous des 9% !

16h24, 9 km de l'arrivée : Nibali en tête du groupe Maillot Jaune. Les cadors viennent de franchir le sommet du col de la Forclaz à un rythme très fort. L'équipe Astana travaille pour son leader Fabio Aru, avec un énorme relais de l'Italien Vincenzo Nibali, qui mène le groupe des favoris. 

16h21, 10 km de l'arrivée : Un fameux duo en tête. Le Polonais Rafal Majka a poursuivi son effort dans la descente, suivi par le Colombien Jarlinson Pantano. Le duo a quelques secondes d'avance sur les poursuivants au moment d'attaquer la montée finale. Ce même duo qui avait terminé ensemble lors de la 15ème étape à Culoz. Le Colombien l'avait emporté.

16h19, 12 km de l'arrivée : Pas d'attaque dans le peloton. Le groupe Maillot Jaune pointe à dix minutes de la tête du groupe. Le rythme est élevé, mais personne n'a encore tenté d'attaque. Les cadors se réservent pour la dernière ascension vers Finhaut-Emosson.

16h17, 17km de l'arrivée : Sommet pour l'échappée. Rafal Majka est passé en tête au sommet du col de la Forclaz, confortant une fois de plus son maillot à pois. C'est parti pour une courte descente de sept kilomètres avant la montée finale.

16h14, 18 km de l'arrivée : Pendant ce temps-là… Peter Sagan a terminé sa mission après le sprint intermédiaire. Le maillot vert finit l'étape en roue libre et sans les mains.



16h11, 19 km de l'arrivée : Tejay Van Garderen a calé. L'Américain de l'équipe BMC, huitième du classement général, semble être victime d'une défaillance. Il a été complètement lâché par le groupe Maillot Jaune et risque bien de perdre sa place dans le Top 10.

16h08, 20 km de l'arrivée : Lutsenko est rejoint. Le numéro du Kazakh est terminé. Le coureur d'Astana vient d'être rejoint par les huit poursuivants. Ils sont désormais neuf en tête à moins de deux kilomètres du sommet.

16h04 : Attention les yeux. L'arrivée de cette 17ème étape est inédite sur le Tour de France. Au niveau du barrage d'Emosson, le paysage est tout simplement exceptionnel, entre lac et montagne. Etape de rêve, arrivée de rêve, tout est réuni pour un superbe final.



15h56, 23 km de l'arrivée : Lutsenko est parti seul. Le Kazakh a placé une petite accélération en tête de course et a distancé Tony Gallopin. Le coureur de la formation Astana est désormais seul en tête.

15h53, 24 km de l'arrivée : il fait très chaud sur la route du Tour ! La chaleur n'a pas épargné le peloton depuis le départ de l'étape. On annonce environ 27 degrés sur le col de la Forclaz, où évoluent actuellement les coureurs. Attention aux défaillances !

tour3960

Nairo Quintana s'asperge d'eau @KENZO TRIBOUILLARD / AFP


15h50, 25 km de l'arrivée : des coureurs distancés. Les premiers hectomètres du col de la Forclaz ont logiquement été fatals à de nombreux coureurs au sein du peloton, qui ont lâché prise lorsque la route s'est élevée.

15h46, 27 km de l'arrivée : première attaque de Tony Gallopin ! Le Français de la formation Lotto-Soudal vient de s'extirper de l'échappée ! Le Tricolore n'est pas le meilleur grimpeur du groupe et a préféré prendre de l'avance pour gérer au mieux les pourcentages les plus difficiles. Il est accompagné par Alexey Lutsenko (Astana).

15h40, 29 km de l'arrivée : Le profil de ce final dantesque. Les trente derniers kilomètres de cette 17ème étape sont effrayants. Le difficile Col de la Forclaz (1ère catégorie) ne laissera aucun répit aux coureurs avec ses 13 kilomètres à près de 8% sans le moindre replat. Après une courte descente, la montée finale vers Emosson sera plus courte, mais bien plus terrible, avec notamment sept derniers kilomètres à plus de 9% et un dernier kilomètre à plus de 12%.

Le-profil-des-deux-dernieres-difficultes

Le profil des deux dernières difficultés @ASO


15h38, 30 km de l'arrivée : C'est parti pour le calvaire ! Les coureurs échappés viennent d'entamer les premiers mètres du col de la Forclaz (1ère catégorie). C'est parti pour une double ascension magistrale jusqu'au barrage d'Emosson ! 

15h35, 34 km de l'arrivée : Peter Sagan remporte le sprint intermédiaire. Le phénomène Sagan est toujours en marche, même sur une étape de montagne. Le Slovaque vient de passer en tête sur la ligne du sprint intermédiaire, pour conforter un peu plus son avance au classement du maillot vert.

15h30, 35 km de l'arrivée : La composition du groupe de tête. Voici l'identité des 14 hommes de tête : Tanel Kangert et Alexey Lutsenko (Astana), Greg Van Avermaet (BMC) , Stef Clement et Jarlinson Pantano (IAM), Kristjian Durasek (Lampre-Merida), Tony Gallopin (Lotto-Soudal), Rafal Majka et Peter Sagan (Tinkoff), Thomas Voeckler (Direct Energie), Domenico Pozzovivo (AG2R), Steve Morabito (FDJ), Ilnur Zakarin (Katusha) et Brice Feillu (Fortuneo-Vital Concept).

15h25 : Le point sur les favoris : Quintana va-t-il attaquer Froome ? Alors que le peloton prend le temps de se ravitailler dans la vallée, penchons-nous sur les forces en présence parmi les meilleurs grimpeurs du peloton. Si les chances de reprendre le Maillot Jaune au Britannique Christopher Froome ne sont plus légion : la double ascension du jour est une belle opportunité. Tous les regards sont braqués vers le Colombien Nairo Quintana, annnocé comme le principal rival de Froome, qui n'a toujours rien tenté pour déstabiliser le leader du classement général.

Le petit grimpeur colombien pourrait s'appuyer sur Alejandro Valverde, son équipier chez Movistar, pour dynamiter le peloton en fin d'étape. L'Espagnol a confirmé que l'équipe prévoyait une action d'envergure pour faire chavirer le Maillot Jaune. "Nous avons mis en place un plan d'attaque", a-t-il expliqué à L'Equipe, mercredi matin. Reste à savoir si cette tentative aura lieu dès le col de la Forclaz, ou seulement dans la montée finale vers Emosson.



15h12, 49 km de l'arrivée : Nouvel abandon. Le Slovène Borut Bozic vient d'abandonner sur la route du Tour de France. Le coureur de l'équipe Cofidis avait également été pris dans la chute qui a eu lieu dès les premiers kilomètres. Ils ne sont plus que 179 cycliste en lice dans la vallée helvète.

15h04, 56 km de l'arrivée : 14 coureurs en tête. Jonction à l'avant de la course ! Le trio de poursuivants constitué d'Alexei Lutsenko (Astana), Thomas Voeckler (Direct Énergie) et Greg Van Avermaet (BMC) a rejoint le groupe de tête. Ils sont donc désormais 14 devant, suivis par un autre trio de poursuivants où figure le Français Julian Alaphilippe (Etixx-Quick-Step), qui pointe à deux minutes.

14h52 : La blessure d'Izagirre. Victime d'une chute au départ de l'étape, l'Espagnol Gorka Izagirre était violemment touché au niveau de la clavicule, comme le montrent ces images. L'abandon du coureur de la Movistar est un coup dur pour l'équipe du Colombien Nairo Quintana, qui aurait bien pu avoir besoin de l'Espagnol pour tenter d'attaquer le Maillot Jaune Christopher Froome.



14h45 : L'heure de souffler. Les 100 premiers kilomètres ont filé à une vitesse folle pour les coureurs, et les deux premières côtes sont passées. Place désormais à une grosse quarantaine de kilomètres de transition dans la vallée, avant les deux grandes difficultés de la journée.

14h39, 79 km de l'arrivée : Majka passe en tête au sommet du col des Mosses. Nouvelle belle opération pour le maillot blanc à pois rouges Rafal Majka, qui est passé en tête au sommet de la deuxième difficulté du jour. Deux points de plus pour lui, en attendant les deux gros cols de la journée, qui en distribueront beaucoup plus.

14h30 : La composition du groupe de tête. Voici l'identité des onze coureurs qui mènent la course : Tanel Kangert (Astana), Stef Clement, Jarlinson Pantano (IAM), Kristjian Durasek (Lampre), Tony Gallopin (Lotto-Soudal), Rafal Majka, Peter Sagan (Tinkoff), Domenico Pozzovivo (AG2R), Steve Morabito (FDJ), Ilnur Zakarin (Katusha) et Brice Feillu (Fortuneo). Le groupe possède plus de neuf minutes d'avance sur le peloton.



14h25, 85 km de l'arrivée : Thomas Voeckler en contre-attaque. Un trio est sorti dugroupe de huit poursuivants et tente de revenir sur l'avant-course. Il s'agit de Greg Van Avermaet (BMC), Alexei Lutsenko (Astana) et du Français Thomas Voeckler (Direct Énergie). Les trois contre-attaquants pointent à 45 secondes de la tête de course.

14h18, 89 km de l'arrivée : Bientôt un nouveau col. Les hommes de tête approchent de la deuxième difficulté de la journée : le Col des Mosses (3ème catégorie), dont le sommet est situé à 79 km de l'arrivée. A noter que c'est le porteur du maillot à pois Rafal Majka qui est passé en tête en haut de la première montée de la journée, la côte de Saanenmöser. Le polonais a empoché deux points de plus.

14h12, 92 km de l'arrivée : Le peloton ralentit. Cette fois, c'est sûr : les onze coureurs de tête forment la bonne échappée. Le peloton a rompu son effort et pointe déjà à huit minutes de la tête de course.

13:55 : Course de mouvement. Ça bouge aujourd'hui sur la route du Tour puisque le groupe de onze coureurs est suivi d'un autre de huit, qui compte deux autres Tricolores, l'éternel Thomas Voeckler (Direct Énergie) et l'hyperactif Julian Alaphilippe (Etixx-Quick Step), qui avait déjà pris la poudre d'escampette avec son équipier allemand Tony Martin, lundi, sur la route de Berne. 

13h50 : Un groupe de onze en tête. Le quatuor comprenant les Français Gougeard et Barguil a été repris et une nouvelle échappée est en train de se dessiner avec un groupe de onze coureurs, comprenant notamment les deux maillots distinctifs, vert et à pois, Peter Sagan et Rafal Majka. Deux coureurs français sont également à l'avant : Tony Gallopin (Lotto-Soudal) et Brice Feillu (Fortuneo-Vital Concept).

13h40 : Les pois dans le coup ! Le porteur du maillot à pois du classement de la montagne, le Polonais Rafal Majka (Tinkoff) attaque à environ cinq kilomètres du sommet de la première difficulté de la journée.

13h30 : Quatre coureurs à l'attaque. Les Français Alexis Gougeard (AG2R-La Mondiale) et Warren Barguil (Giant-Alpecin), le Néerlandais Laurens ten Dam (Giant-Alpecin) et le Sud-Africain Daryl Impey (Orica-BikeExchange) ont attaqué peu avant la côte de Saanenmöser (3ème catégorie). 

13h15 : Plus que 180 coureurs sur la route. L'abandon de l'Espagnol Gorka Izagirre en début d'étape vient s'ajouter à celui du Britannique Mark Cavendish, quadruple vainqueur d'étape lors de l'édition 2016, qui a abandonné avant le départ de cette 17ème étape, pour préparer les Jeux olympiques de Rio.

13h08 : On attend toujours une victoire française sur le Tour… Il ne reste plus que cinq étapes aux Tricolores pour tenter de ramener une étape. Un Tour de France sans succès français n'est arrivé que deux fois seulement dans l'histoire : autant dire que le temps presse ! Pourtant, ils sont nombreux dans le peloton à avoir de bonnes chances. Les grimpeurs Warren Barguil et Pierre Rolland ont des qualités de grimpeurs qui peuvent leur faire espérer une belle surprise, tout comme Romain Bardet, sixième du général, que l'on a vu en jambes depuis le Grand Départ. Pour se rassurer, les Français peuvent se dire que lors des cinq dernières éditions, quatre Tricolores se sont imposés après la deuxième journée de repos. On y croit !

13h02, 145 km de l'arrivée : Toujours pas d'échappée ! Bientôt quarante kilomètres de course et le peloton n'a toujours pas laissé partir le moindre groupe ! Un groupe de cinq coureurs avait certes pris une dizaine de secondes d'avance, mais il lui fut impossible de creuser l'écart. Les 180 coureurs sont donc toujours groupés, malgré de multiples attaques.

12h52 : Le point sur le classement de la montagne. Ce classement-la pourrait également évoluer à l'issue du parcours de cette 17ème étape. Avec deux cols de 3ème catégorie en début d'après-midi, ainsi qu'un col de 1ère catégorie suivi d'un col final classé hors catégorie, de nombreux points sont distribués pour le maillot blanc à pois rouges. Pour le moment, le Polonais Rafal Majka a encore une belle avance.

Le-classement-du-meilleur-grimpeur

Le classement du maillot à pois @ASO


12h40 : Le point sur le classement général. Le Top 10 pourrait bien être rebattu lors de cette étape alpine. En attendant de voir les premières attaques entre les favoris, on vous redonne le classement général à l'issue de la 16ème étape. Chris Froome est en jaune, avec un peu moins de deux minutes d'avance sur le Néerlandais Bauke Mollema. Romain Bardet est sixième.



12h34, 169 km de l'arrivée : Des attaques mais pas encore d'échappée. Le peloton roule à rythme très élevé depuis le début de l'étape, beaucoup de coureurs cherchent à prendre la bonne échappée. Les attaques se multiplient, mais aucun groupe ne se forme encore concrètement.

12h25, 180 kilomètres de l'arrivée : Première chute et premier abandon. Aïe ! L'étape commence mal. Le Français Warren Barguil est tombé, accompagné par l'Espagnol Gorka Izagirre, qui a dû se résoudre à l'abandon. 

12h15 : Le départ est donné ! C'est parti pour cette 17ème étape ! Les coureurs viennent de s'élancer de Berne pour 184,5 kilomètres. On salive déjà face à cette belle journée alpine sous le soleil.