Tour de France : Greg Van Avermaet remporte la 5ème étape entre Limoges et Le Lioran

  • A
  • A
Tour de France : Greg Van Avermaet remporte la 5ème étape entre Limoges et Le Lioran
Greg Van Avermaet fait coup double !@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

AU PANACHE - Le coureur belge a remporté la première arrivée en montagne du Tour 2016 au Lioran, empochant au passage le Maillot Jaune de leader.

TOUR DE FRANCE

L’arrivée dans le Massif central lors de la cinquième étape du Tour de France 2016 promettait une première explication entre leaders. Mais c’est un outsider qui a tiré son épingle du jeu. En solitaire, le Belge Greg Van Avermaet a remporté cette première étape en moyenne montagne, conservant assez d’avance pour prendre le Maillot Jaune à Peter Sagan. L’arrivée au Lioran a souri à une longue échappée constituée de neuf coureurs, que le peloton a laissé partir. Le Belge de l’équipe BMC a été le plus fort, grâce à une ultime attaque livrée dans le col du Perthus, que personne n’a réussi à suivre. Van Avermaet remporte sa deuxième victoire sur le Tour, après son succès à Rodez l'année dernière.

Le succès de Greg Van Avermaet au Lioran :



Le Belge Thomas De Gendt a pris la deuxième place de l'étape après avoir suivi Van Avermaet jusqu'aux rampes difficiles du col du Perthus, où l'attaque du coureur de la BMC a été trop violente. Au classement général, Van Avermaet devance le Français Julian Alaphilippe, septième de l'étape, de 5'11'', et l'Espagnol Alejandro Valverde, qui pointe à 5'13'' du leader.


L'homme du jour : Greg Van Avermaet. Le Belge de 31 ans, réputé plutôt puncheur que pur grimpeur, a dominé la 5ème étape de la tête et des épaules. Présent dans l'échappée du jour avec huit coureurs, il a flairé le bon coup en se glissant dans le trio qui a attaqué à 130 km de l'arrivée. Il a ensuite tenu le rythme, laissant les premiers cols du jour à son compatriote Thomas De Gendt, avant de placer une attaque dans le dernier col classé en deuxième catégorie, à environ 17 km de la ligne d'arrivée. Le Belge a finalement largement tenu tête au retour du peloton, gardant une avance de plus de cinq minutes pour s'assurer la tunique de leader portée par Peter Sagan ce mercredi. Sauf catastrophe, il devrait conserver le Maillot Jaune jusqu'aux premières étapes pyrénéennes.

L'ultime attaque de Greg Van Avermaet : 

Les favoris : Contador et Nibali à la peine. Ce premier passage en montagne pouvait laisser espérer des attaques entre les favoris, celles-ci n'ont pas eu lieu. Seuls Alberto Contador - tombé deux fois depuis le Grand Départ - et Vincenzo Nibali - relégué au rôle d'équipier de Fabio Aru dans l'équipe Astana - ont perdu du temps. L'Espagnol a laissé une trentaine de secondes de plus à la tête du classement, tandis que l'Italien a définitivement montré qu'il ne visait rien sur ce Tour en arrivant à près de 14 minutes de Van Avermaet.

Et les français ? Ils ont raté le coche. Trois Tricolores avaient pourtant pris la bonne échappée du jour : Cyril Gautier (AG2R La Mondiale), Romain Sicard (Direct Énergie) et Florian Vachon (Fortunéo - Vital Concept). Malgré leurs qualités de grimpeurs, ils n'ont pas accroché le trio d'attaque et ont été rattrapés par le peloton dans le final. La bonne nouvelle française est à mettre au compte de Julian Alaphilippe, déjà deuxième à Cherbourg lors de la deuxième étape et qui a conservé son maillot blanc de meilleur jeune grâce à une belle septième place.

Le classement général :

1. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 25h34:46.
2. Julian Alaphilippe (FRA/ETI) à 5:11.
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 5:13.
4. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 5:14.
5. Christopher Froome (GBR/SKY) 5:17.
6. Warren Barguil (FRA/GIA) 5:17.
7. Nairo Quintana (COL/MOV) 5:17.
8. Fabio Aru (ITA/AST) 5:17.
9. Pierre Rolland (FRA/CAN) 5:17.
10. Daniel Martin (IRL/ETI) 5:17.