Tour de France : cinq choses à retenir de la 3e étape, un contre-la-montre par équipes à Cholet

  • A
  • A
Tour de France : cinq choses à retenir de la 3e étape, un contre-la-montre par équipes à Cholet
@ Marco BERTORELLO / AFP
Partagez sur :

Greg Van Avermaet est le nouveau leader du Tour de France après la victoire de BMC lundi à Cholet. L’autre vainqueur du jour est Chris Froome, qui s’est rapproché au général. Romain Bardet a limité les dégâts.

Comme prévu, la troisième étape du Tour de France a tourné au chamboule-tout, lundi à Cholet. A l’issue d’un contre-la-montre particulièrement sélectif, le classement général a été largement modifié, et c’est le Belge Greg Van Avermaet, grâce à la victoire de son équipe, BMC, qui s’empare de la précieuse tunique jaune. Chris Froome, grâce à l’armada Sky, revient dans la course, alors que Roman Bardet et AG2R-La Mondiale ont limité la casse.

Le patron, c’est BMC. Avant le départ, le nom de BMC revenait le plus fréquemment au jeu des pronostics. L’équipe américaine a tenu son rang, puisqu’elle l’a emporté. BMC, dont le chef de file est l'Australien Richie Porte, a battu de 4 secondes l'équipe Sky du Britannique Chris Froome au terme des 35,5 kilomètres du parcours. La Quick-Step du Belge Philippe Gilbert et du Français Julian Alaphilippe a pris la troisième place à 7 secondes.

Les cinq premières formations (Mitchelton 4e, Sunweb 5e) sont classées dans une fourchette d'une douzaine de secondes au terme de cet exercice qui n'avait plus été disputé dans le Tour depuis 2015. BMC s'était alors imposée devant… Sky.

Van Avermaet regoûte au maillot jaune. Ce n’est pas la première fois que Greg Van Avermaet enfile le maillot jaune. En 2016 déjà, le champion olympique de Rio avait été leader du classement général pendant trois jours, à l’issue de la cinquième étape. Revoilà donc le vainqueur de Paris-Roubaix 2017 avec la précieuse tunique sur les épaules. Et cela pourrait durer plusieurs jours, peut-être jusqu’à Mür-de-Bretagne, arrivée de la sixième étape, jeudi.

La remontée de Froome. A l’issue de cette troisième étape, revoilà Chris Froome a une place plus en phase avec son statut de quadruple vainqueur de l’étape. 77ème lundi matin, toujours handicapé par la chute qui lui avait fait perdre 51 secondes lors de la première étape, voilà le Britannique désormais 18ème, à 55 secondes de la tête.

Bardet limite les dégâts. Il ne fallait pas se louper pour AG2R-La Mondiale. Romain Bardet, candidat déclaré à la victoire finale, savait qu’il avait beaucoup à perdre lundi, dans un exercice dont son équipe n’est pas spécialiste. Avec une 13ème place finale, à 1’15’’ de BMC, l’équipe de Vincent Lavenu a finalement bien tenu le choc. Et le Français pointe désormais à la 25ème place, à 1’15’’ de la tête, et à 20 secondes de Chris Froome. Rien d’irrémédiable donc.

A noter tout de même que le leader d’AG2R n’est pas le premier Français au classement général. Cette place échoit à Julian Alaphilippe, sixième à 7 secondes de Van Avermaet. Le Français aura une belle occasion de revêtir le maillot jaune jeudi à Mûr-de-Bretagne.

Sagan s’effondre, et se console avec le maillot vert. Pendant un tiers de la course, l’équipe Bora a fait illusion, laissant presque croire qu’elle serait en mesure de rivaliser avec les meilleurs, pour permettre à Peter Sagan de conserver sa place de leader au classement général. Mais c’est le triple champion du monde slovaque lui-même qui a craqué dans une côte.

Peter Sagan se console en endossant le maillot vert du classement par points. Il s’agit là du réel objectif du Slovaque, qui a déjà ramené la tunique verte à cinq reprises sur les Champs-Elysées.