Tour de France - Christian Prudhomme : "les Français sont bons", mais...

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, les coureurs français ont une vraie chance de briller lors de cette édition 2017 de la Grande Boucle. 

C'est l'heure du grand départ ! Les 198 coureurs du Tour de France s'élancent samedi de Düsseldorf pour trois semaines de course. La 104e édition de la Grande Boucle attend un successeur au "blaireau" Bernard Hinault, dernier vainqueur tricolore en 1985 ! Le directeur de la course, Christian Prudhomme, invité samedi matin d'Europe, 1, espère un bilan positif pour les coureurs tricolores et compte principalement sur les deux hommes en forme de la saison Romain Bardet et Thibaut Pinot. Celui qui officie depuis dix ans en tant que directeur de course parle même de Bardet comme un cycliste "absolument excellent". 

Bardet et Pinot en tête d'affiche. Deuxième de la course en 2016, le coureur d'AG2R la Mondiale a toutes les qualités pour briller "il a terminé sixième du Dauphiné. Il a peiné contre la montre mais a été remarquable en montagne en attaquant souvent. Il préfère travailler sur ses points forts plutôt que de limer ses points faibles. Je ne suis pas convaincu que ce soit une mauvaise technique. En tout cas, il a du panache et c’est bien" analyse Christian Prudhomme.

Autre coureur qui réalise une excellente saison, Thibaut Pinot. Le Français peut créer la surprise d'après l'ancien journaliste : "il dit ne pas viser le classement général mais après un remarquable Giro où il a fini quatrième et gagné une étape, je pense qu’il peut être beaucoup plus décontracté. Il y aura, dès le cinquième jour, une arrivée dans les Vosges, chez lui, et s’il est bien placé dès mercredi il faudra garder un œil sur lui." Il émet cependant des réserves sur la capacité des tricolores à réaliser l’exploit : "je ne peux pas dire que Bardet va réussir à franchir la dernière marche parce que c’est évidemment la plus dure."

"Les Français seront là". S’il ne voit donc pas forcément un successeur à Bernard Hinault, 32 ans après sa victoire, le directeur de la course reste persuadé de la qualité des coureurs tricolores : "les Français sont bons. Ils sont trois à avoir fini sur le podium sur les trois dernières éditions. Bardet et Pinot sont bons, Warren Barguil revient de blessure mais il est bon aussi." Une bonne forme générale sur laquelle il faudra miser, mais également sur les principales qualités des coureurs : "les Français sont là dans le sprint avec le champion de France Arnaud Demarre qui rêve de remporter pour la première fois une étape au sprint."

Aller vite sur la ligne d'arrivée oui, mais pas que. Christian Prudhomme mise aussi sur la capacité des cyclistes français à rouler. "On a des vrais baroudeurs, avec des gens dans la fleur de l’âge comme Tony Galopin, et les glorieux anciens comme Sylvain Chavanel et Thomas Voeckler". 2017 la bonne année pour les Français ? Réponse le 23 juillet.