Tour de France : Bardet regrette les "calculs d'apothicaire"

  • A
  • A
Tour de France : Bardet regrette les "calculs d'apothicaire"
Le coureur d'AG2R La Mondiale, 3e au général, regrette "des calculs un peu d'apothicaires en milieu de deuxième semaine".@ Lionel BONAVENTURE/AFP
Partagez sur :

À l'arrivée de la troisième étape à Foix, vendredi, le coureur français avait "du mal à comprendre le comportement de certains coureurs".

Romain Bardet, troisième au classement général, a regretté les "calculs d'apothicaire" entre les favoris du Tour de France qui ont laissé revenir "beaucoup de monde dans le match" vendredi à l'approche de Foix.

"J'ai du mal à comprendre le comportement de certains coureurs". "C'était une étape très tactique plus que physique car il y avait un gros marquage entre les premiers du général. C'est dommage qu'il y ait déjà des calculs un peu d'apothicaires en milieu de deuxième semaine", a déclaré le coureur d'AG2R La Mondiale. "Il y a eu une belle course avec de grands champions comme Quintana ou Contador qui, blessés dans leur orgueil, sont revenus un peu dans le match ou Landa qui va être très dangereux", a-t-il ajouté. "C'est dommage, il y avait 3, 4, 5 coureurs qui se dessinaient pour le podium et on laisse revenir dans le jeu beaucoup de monde. J'ai du mal à comprendre le comportement de certains coureurs mais chacun, après, a ses intérêts. Il y a encore beaucoup de route et j'espère qu'on ne s'en mordra pas les doigts à Paris", a-t-il encore dit.

"Je ne pouvais rien faire". Vainqueur jeudi à Peyragudes, Bardet a regretté de ne pas avoir pu attaquer dans l'étape de Foix. "Je ne pouvais rien faire, j'ai tenté juste de limiter la casse. Je ne prends pas de plaisir à courir en défense comme ça, ce que j'aime c'est me porter à l'attaque mais dès que j'attaquais, j'avais tout le monde sur le porte-bagage", a-t-il indiqué.