Tour de France : Marcel Kittel remporte la deuxième étape, Thomas toujours en jaune

  • A
  • A
Tour de France : Marcel Kittel remporte la deuxième étape, Thomas toujours en jaune
Marcel Kittel a remporté au sprint la deuxième étape du Tour de France 2017, devant le Français Arnaud Démare.@ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

L'Allemand Marcel Kittel (Quick-Step) a réglé au sprint la deuxième étape du Tour de France, entre Düsseldorf et Liège, dimanche. Le Gallois Geraint Thomas (Sky) conserve son maillot jaune.

TOUR DE FRANCE

Comme prévu, tout s'est réglé au sprint. Et le spécialiste en la matière s'appelle Marcel Kittel (Quick-Step). L'Allemand a remporté dimanche la deuxième étape du Tour de France, au bout des 203,5 km qui séparent Düsseldorf, en Allemagne, de Liège, en Belgique. Le coureur de 29 ans a devancé sur la ligne le champion de France Arnaud Démare (FDJ) et un autre Allemand, André Greipel (Lotto-Soudal). En tête du classement général, le Gallois Geraint Thomas (Sky) conserve son maillot jaune obtenu la veille lors du contre-la-montre inaugural.


Les infos à retenir :

  • Marcel Kittel (Quick-Step) a remporté au sprint la deuxième étape du Tour de France, entre Düsseldorf et Liège

  • Geraint Thomas (Sky) conserve son maillot de leader

  • À 30 km de l'arrivée, Chris Froome et Romain Bardet, les deux premiers de l'an passé, ont été pris dans une chute collective sans gravité

Kittel comme un éclair. En 20ème position à 400 mètres de l'arrivée, Marcel Kittel, tout en puissance, a réglé tout le monde sur la ligne pour remporter sa dixième étape sur le Tour (quatre en 2013, quatre en 2014, une en 2016), et sa dixième de la saison. Le grand Allemand (1,88m, 82 kilos), qui a littéralement fondu en larmes à l'arrivée, revêt logiquement le maillot vert, au nez et à la barbe d'Arnaud Démare, deuxième. "Aujourd'hui, ce n'est pas passé, mais je reste confiant", a réagi ce dernier, qui a encore vu sa première victoire d'étape lui échapper. Nacer Bouhanni (Cofidis) finit quant à lui en huitième position. Kittel réalise même une triple bonne opération : grâce à dix secondes de bonification, il recolle à six secondes de Geraint Thomas, leader au classement général.



Les fuyards rejoints sur le fil. Après un départ fictif donné sur la Markplatz de Düsseldorf, les 196 coureurs encore en lice s'étaient élancés à 12h30 sous un ciel particulièrement menaçant. Et la première attaque n'a pas tardé. Dès le kilomètre zéro, Thomas Boudat (Direct Energie), Yoann Offredo (Wanty), Laurent Pichon (Fortuneo) et Taylor Phinney (Cannondale) se sont échappés du peloton. Les quatre fuyards, qui participent tous à la Grande Boucle pour la première fois de leur carrière, ont rapidement pris deux à trois minutes d'avance sur le reste du groupe. Un écart plus ou moins maintenu pendant toute la course, les choses bougeant très peu lors de cette étape de plaine marquée une nouvelle fois par la pluie. Mais si Phinney, qui obtient le maillot du meilleur grimpeur, et Offredo, qui a été désigné le plus combatif du jour, ont fait preuve d'un courage à toute épreuve dans les vingt derniers kilomètres, ils ont finalement été repris par la patrouille... à 1 km de l'arrivée.

Froome et Bardet ont chuté. À 30 km de l'arrivée, une énorme chute collective a eu lieu dans un rond-point, avec pas mal de favoris dans le lot. Parmi eux, Chris Froome, Richie Porte et Romain Bardet, entre autres. Plus de peur que de mal, finalement, malgré des changements de vélo et un cuissard bien abîmé pour le double tenant du titre britannique. Bien aidés par leurs partenaires, tous ont pu assez vite se raccrocher au peloton.



La pluie a encore frappé. L'Australien Luke Durbridge (Orica), victime d'une chute lors du contre-la-montre de Düsseldorf, n'avait pas tenu jusque-là. Un troisième abandon après ceux d'Alejandro Valverde et Ion Izagirre samedi. Après 150 km de course, le passage sur les pavés, dans les rues étroites d'Aix-la-Chapelle, avait également fait quelques dégâts, comme la chute de Romain Hardy (Fortuneo-Vital Concept). Tony Gallopin, handicapé par une entorse à la cheville gauche après sa glissade de la veille, s'est aussi vu distancé, tout comme Thibaut Pinot (FDJ), qui a préféré ne prendre aucun risque dans ces chaussées détrempées.

Entrée en France lundi. Lundi, la troisième étape du Tour marquera l'entrée des coureurs en France. Un tracé de 212,5 km reliant la ville belge de Verviers à Longwy, via le Luxembourg, fait avant tout pour les puncheurs. 

Le classement de l'étape :

1. Marcel Kittel (Quick-Step), en 4h37'06''

2. Arnaud Démare (FDJ), tous m.t

3. André Greipel (Lotto-Soudal)

4. Mark Cavendish (Dimension Data)

5. Dylan Goenewegen (Lotto NL-Jumbo)

6. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida)

7. Ben Swift (UAE Emirates)

8. Nacer Bouhanni (Cofidis)

9. Michael Matthews (Sunweb)

10. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

 


Le classement général :

1. Geraint Thomas (Sky), en 4h53'10''

2. Stefan Küng (BMC), +5''

3. Marcel Kittel (Quick-Step), +6''

4. Vasil Kiryienka (Sky), +7''

5. Matteo Trentin (Quick-Step), +10''

6. Christopher Froome (Sky), + 12''

7. Jos Van Emden (Lotto NL-Jumbo), +15''

8. Michal Kwiatkowski (Sky), +15''

9. Edvald Boasson Hagen (Dimension Data), +16''

10. Nikias Arndt (Sunweb), +16''