Tour de France 2016 : Romain Bardet remporte la 19ème étape entre Albertville et Saint-Gervais Mont Blanc

  • A
  • A
Tour de France 2016 : Romain Bardet remporte la 19ème étape entre Albertville et Saint-Gervais Mont Blanc
Romain Bardet a remporté sa deuxième étape sur le Tour de France, vendredi, au Bettex.
Partagez sur :

COCORICO - Le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale a réalisé un grand numéro, vendredi, pour signer la première victoire française sur ce Tour.

TOUR DE FRANCE

C'est fait ! Le cyclisme français a ouvert son compteur sur ce Tour 2016. Et de quelle manière ! Romain Bardet a remporté vendredi en solitaire la 19ème étape de la Grande Boucle qui reliait Albertville au Bettex, dans le massif du Mont-Blanc. Le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale réalise également une belle opération au classement général et s'installe à la deuxième place, derrière Christopher Froome. La journée n'a pas été de tout repos pour le Maillot Jaune, qui, sur une route rendue glissante par la pluie, a chuté dans une descente à une grosse dizaine de kilomètres de l'arrivée. Brûlé sur tout le côté droit, le leader de l'équipe Sky a néanmoins pu aller au bout de l'étape, cahin-caha…

L'homme du jour : Ça valait le coup d'attendre. Fanny depuis le début du Tour de France, le cyclisme français a brillé de mille feux lors de la deuxième grande étape alpestre grâce à son actuelle figure de proue  : Romain Bardet. Le leader de l'équipe AG2R-La Mondiale a profité de l'arrivée de la pluie dans les 50 derniers kilomètres pour faire la différence dans la descente menant au pied de la dernière des quatre difficultés de la journée, la montée du Bettex (1re catégorie). Alors que tous les autres grands noms de ce Tour souffraient, à commencer par le Maillot Jaune en personne, Christopher Froome, victime d'une chute, Bardet reprenait le dernier membre de la grande échappée du jour, l'ancien champion du monde Rui Costa (Lampre), pour filer vers la victoire.

Bardet s'impose au Bettex :


DLTFTV_MAM_6490508

"Je ne realise pas, je suis sur un nuage, c'est beau", a confié Bardet au micro de France Télévisions peu après l'arrivée. "C'est le vélo à l'instinct, rien n'était prémédité, mon ami Micka (Mikaël Chérel, son coéquipier chez AG2R-La Mondiale, avec qui il s'est échappée dans la descente, ndlr) m'a propulsé, je ne me suis préoccupé de personne. Je pensais au général et puis quand j'ai lâché Rui Costa, j'ai pensé aussi à la victoire d'étape. Je ne réalise pas du tout…" Au général, Bardet, vainqueur vendredi avec 23 secondes d'avance sur Joaquin Rodriguez (Katusha) et Alejandro Valverde (Movistar), est désormais ni plus ni moins que le dauphin de Froome, avec 4'11" de retard sur le Maillot Jaune et 16 secondes d'avance sur le Colombien Nairo Quintana (Movistar).



Comment s'en est sorti le Maillot Jaune ? :Vainqueur jeudi du contre-la-montre sur la route de Megève, Christopher Froome avait creusé un plus l'écart sur ses supposés rivaux. Mais il n'en avait pas pour autant gagner le Tour. Car deux étapes alpestres restaient au programme, leurs cols difficiles, leurs descentes techniques et leur météo capricieuse. Et c'est sur une route rendue glissante par la pluie que le Maillot Jaune du Tour est allé à terre. Brûlé sur tout le côté droit et touché au genou, "Froomey" a pu reprendre la route grâce au vélo de son coéquipier Geraint Thomas. Mais il n'a logiquement pas semblé au top de sa forme en fin d'étape et plus encore peut-être sur le podium…



Et les (autres) Français ? : Outre Froome, plusieurs autres coureurs sont allés au sol, parmi lesquels son dauphin la veille lors du contre-la-montre, le Néerlandais Tom Dumoulin (Giant-Alpecin), contraint à l'abandon, tout comme l'Espagnol Dani Navarro (Cofidis). Alors en tête de la course avec Rui Costa, le Français Pierre Rolland (Cannondale) a lui aussi chuté lourdement. Courageux, il a réussi à aller au bout de l'étape, avant de lâcher, philosophe, au micro de France Télévisions : "C'est comme ça, c'est le vélo, on tombe et le principal, c'est de se relever."