Tour de France 2015 : Romain Bardet remporte la 18e étape

  • A
  • A
Tour de France 2015 : Romain Bardet remporte la 18e étape
Romain Bardet a remporté jeudi sa première victoire d'étape sur le Tour de France.@ Kenzo TRIBOUILLARD/AFP
Partagez sur :

VICTOIRE - Le jeune coureur français a remporté jeudi la deuxième étape alpestre, à Saint-Jean-de-Maurienne.

Romain Bardet a remporté jeudi la 18e étape du Tour de Francequi reliait sur 186,5 kilomètres Gap à Saint-Jean-de-Maurienne, via six difficultés. Membre de la grande échappée du jour, le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale a fait la différence en deux temps : d'abord dans la montée du col du Glandon, qu'il a franchi en tête avec le Colombien Winner Anacona (Movistar), puis dans la descente menant vers les lacets de Montvernier, dernière difficulté de la journée qu'il a parfaitement maîtrisée. Il s'agit de la deuxième victoire française sur ce Tour 2015 après celle d'Alexis Vuillermoz (AG2R-La Mondiale), à Mûr-de-Bretagne, le 11 juillet. Le maillot jaune Christopher Froome (Team Sky) n'a pas été mis en danger et conserve son bien avec 3'10" sur le Colombien Nairo Quintana (Movistar).

Romain Bardet s'impose en solitaire :

L'homme du jour : Romain Bardet. Le coureur de l'équipe AG2R-La Mondiale a l'art du rebond. Au lendemain d'une étape qu'il avait terminée loin de meilleurs (à dix minutes du vainqueur et à trois du maillot jaune), en raison d'un début d'hypoglycémie, Romain Bardet a signé son plus beau succès en carrière, en enlevant la deuxième étape alpestre de ce Tour 2015 avec brio, lui qui avait terminé 6e du classement général l'an dernier.

C'est bien simple, il a tout bien fait : il a pris la bonne échappée, il a éliminé ses rivaux dans le final du col du Glandon - après la chute de Jakob Fuglsang (Astana), qui a percuté une moto qui le doublait par la droite -, il s'est isolé dans la descente puis il a résisté dans les magnifiques lacets de Montvernier pour aller l'emporter en solitaire. Cette fois, et contrairement à Mende, samedi dernier, où il s'était fait piéger dans le final en compagnie de Thibaut Pinot, personne n'est revenu de l'arrière pour le priver de cette première victoire d'étape sur le Tour. Bardet, déjà vainqueur d'étape sur le Critérium du Dauphiné le mois dernier à Pra-Loup, devance sur la ligne d'arrivée un autre coureur français, Pierre Rolland (Europcar), et le Colombien Anacona, 3e à 59".



Le fait du jour : les lacets de Montvernier. C'est ce qu'on appelle un examen de passage réussi. Les lacets de Montvernier, montée dessinée à flanc de montagne avec 18 virages rassemblés sur 3 kilomètres, étaient pour la première fois au programme du Tour de France. Ils ont donné lieu à un spectacle splendide, avec la lutte à distance entre Bardet, seul en tête, et le groupe des poursuivants emmené par Cyril Gautier, qui a tout donné pour son coéquipier Pierre Rolland. Le groupe des favoris est passé quelques minutes plus tard, en file indienne, la route étant particulièrement étroite. Pour des raisons de sécurité, la direction du Tour avait d'ailleurs décidé d'interdire la présence de spectateurs dans la montée. Mais ils étaient très nombreux en bas et en haut...

Comment s'en sortis les favoris ? Cette deuxième étape alpestre, avec sa longue descente du Glandon, ne présentait pas le meilleur profil pour une explication entre les favoris. De fait, elle n'a pas eu lieu. Certes, il y a bien eu encore quelques attaques, plus ou moins tranchantes, notamment d'Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), grand perdant de la journée de mercredi, mais aucune n'a mis le maillot jaune en difficulté. Au contraire, c'est le troisième du classement général, Alejandro Valverde (Movistar) qui a montré quelques signes de fragilité au sommet du Glandon, avant de revenir dans la descente.

Et les Français ? Outre le duo Bardet-Rolland, impressionnants de volonté, et la défaillance de Thibaut Pinot (FDJ), une nouvelle fois membre de la bonne échappée mais qui a "explosé" dans le col du Glandon, on relèvera l'étape étonnante de Warren Barguil. Il a été le premier à "secouer" le groupe des favoris dans le col du Glandon, avant d'être distancé par la suite. Mais, remarquable dans les descentes, il a réussi à revenir pour finalement devancer Froome et consorts sur la ligne, à 3'02" du vainqueur du jour. S'il reprend du temps à Bauke Mollema (Trek), Barguil cède néanmoins sa place dans le Top 10 à Romain Bardet, désormais 10e du général. Vainqueur sur toute la ligne jeudi, le coureur de l'équipe AG2R revient également dans la course au maillot blanc à pois rouges du classement de la montagne. Il possède le même nombre de points que l'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha), ce qui promet une belle bataille dans les deux étapes alpestres encore au programme, vers la Toussuire vendredi et sur les pentes de l'Alpe d'Huez samedi.

Le classement général :

1. Christopher Froome (GBR/SKY) 74h13'31"
2. Nairo Quintana (COL/MOV) à 3'10''
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 4'09"
4. Geraint Thomas (GBR/SKY) 6'34"
5. Alberto Contador (ESP/TIN) 6'40"
6. Robert Gesink (HOL/LOJ) 7'39"
7. Vincenzo Nibali (ITA/AST) 8'04"
8. Mathias Frank (SUI/IAM) 8'47"
9. Bauke Mollema (HOL/TRE) 12'06"
10. Romain Bardet (FRA/AG2R) 12'52"
11. Warren Barguil (FRA/GIA) 13'08"
...

>> Suivez le Club Tour tous les soirs entre 18h30 et 20h sur Europe 1 avec Bérengère Bonte :


Europe 1 Livepar Europe1fr

>> Tour de France 2015 : que gagne-t-on à être dernier ?


Tour de France 2015 : que gagne-t-on à être...par Europe1fr