Tour de France 2015 : les sprinters sur les dents pour la 15e étape

  • A
  • A
Tour de France 2015 : les sprinters sur les dents pour la 15e étape
@ P. PIZARRO/D. MAYER, DMK/RG / AFP
Partagez sur :

OCCASION - Cette 15e étape représente la dernière chance de remporter un sprint massif pour les grosses cuisses du peloton avant la traditionnelle arrivée sur les Champs-Elysées.  

Ils serrent les dents depuis une bonne semaine déjà. Décramponnés du peloton, relégués dans le gruppetto lors des étapes pyrénéennes, les purs sprinters rongent leur frein depuis la fin de la première semaine de course. Ils devraient enfin pouvoir lâcher les chevaux dimanche, à l'occasion de la 15e étape reliant Mende à Valence.

60 kilomètres de plat dans le final devraient favoriser un regroupement. Et pour cause, le parcours se prête à un regroupement dans le final avant un sprint massif. Seulement quatre cols répertoriés au grand prix de la montagne, le plus ardu étant classé en deuxième catégorie. Mais surtout, ces difficultés se situent en début de parcours, le col de l'Escrinet, le plus sélectif, se trouvant à près de 60 kilomètres de l'arrivée. Derrière, le peloton retrouvera le plat de la vallée du Rhône, où le vent sera le principal danger.

Greipel et Cavendish favoris. L'arrivée à Valence, sur une route large et sans dénivelé, devrait donc favoriser les trains des grosses équipes de sprinter avant un bagarre entre les grosses cuisses du peloton. Encore second sur l'étape qui arrivait à Rodez vendredi, le maillot vert Peter Sagan a peut-être laissé passer sa meilleure chance puisqu'il est généralement dominé par des coureurs plus véloces comme l'Allemand Andre Greipel (deux victoires sur le Tour 2015) ou Mark Cavendish (une victoire). Attention néanmoins au Slovaque, mais aussi à Alexander Kristoff, très discret jusque-là, ou encore à John Degenkolb.