Tour de France 2015 : Froome remporte la 10e étape et écrase la course

  • A
  • A
Tour de France 2015 : Froome remporte la 10e étape et écrase la course
Partagez sur :

PREMIERES PENTES - Dans la première étape pyrénéenne, Christopher Froome s'est largement imposé au sommet du col du Soudet et conforte son maillot jaune. Parmi les autres favoris, seul Quintana (3e) est parvenu à résister tant bien que mal.

On espérait un 14 juillet où les Français s'illustreraient, il n'en a rien été. La fête nationale a été perturbée par un Britannique, et pas n'importe lequel. Christopher Froome a en effet remporté la 10e étape du Tour de France dont l'arrivée, classée hors-catégorie, a fait de gros dégâts, et largement consolidé son maillot jaune sur cette étape de montagne. Derrière le Britannique, personne n'est parvenu à faire jeu égal, seul Nairo Quintana (3e à 1'04'') est arrivé à limiter la casse.

L'homme du jour : Froome et les Sky frappent fort d'entrée. Une attaque tranchante à 6 kilomètres du sommet. C'est tout ce qu'il a fallu à Christopher Froome pour distancer ses principaux concurrents dans la montée finale du col du Soudet. Comme à son habitude, le vainqueur du Tour 2013 a asphyxié ses rivaux, les passant à la moulinette de son coup de pédale infernal. Déjà impérial lors de la première semaine où il a passé sans encombres les chutes, les pavés et les coups de bordure, Christopher Froome, enfin sur son terrain, n'a pas manqué l'occasion d'accroître son avance sur ses adversaires. Son lieutenant australien Richie Porte est même venu souffler la deuxième place de l'étape à Nairo Quintana dans les derniers mètres pour achever la démonstration réalisée par l'équipe britannique.

Le fait du jour : ciao Vincenzo, adios Alberto ! Le quatuor des "fantastiques" serait-il en fait un duo? C'est l'impression qui est ressortie de cette 10e étape du Tour, puisque le vainqueur sortant de la Grande Boucle Vincenzo Nibali s'est montré incapable de suivre les meilleurs dans la montée finale du col du Soudet. Maillot grand ouvert, visage émacié et fermé, le "requin de Messine" a sombré au fil des derniers kilomètres oscillant entre 5 et 10% (4'25'' de retard sur la ligne d'arrivée). Quelques kilomètres plus tard, c'était au tour d'Alberto Contador (11e à 2'50''), vainqueur du Giro au mois de mai, de craquer. Le "pistolero" s'est retrouvé à court de munitions dès les premiers kilomètres d'ascension de ce Tour 2015. Inquiétant pour la suite de la compétition.

Où en sont les favoris ? La défaillance de Nibali mise à part, les trois autres grands favoris ne se sont pas lâchés d'une roue dans le groupe maillot jaune. Mais ça, c'était avant que Froome demande à ses coéquipiers d'appuyer sur l'accélérateur, puis démarre sèchement, à six kilomètres du sommet. Contador était déjà asphyxié depuis quelques hectomètres, et seul Nairo Quintana est alors parvenu à ne pas "trop" exploser. Mais le rapport de force est désormais largement dessiné. "Froomey" a creusé des écarts abyssaux, et ce au terme d'une seule étape de montagne !  

La course des Français : les héros de 2014 en perdition. On ne pouvait pas imaginer pire journée pour les coureurs français en ce 14 juillet. Les trois héros du Tour 2014, Péraud, Pinot, Bardet et Barguil, victime d'une chute lors du ravitaillement, ont été lâchés tour à tour dans les premiers kilomètres de la très exigeante ascension finale. Au trio à succès de 2014 succède sur ce Tour 2015 un duo : Tony Gallopin (9e à 2'22'') et Pierre Rolland (8e à 2'04''), sont parvenus à accrocher le train des meilleurs. Au général, Gallopin est un surprenant 7e et Barguil reste 9e. 

Le classement général

1. Froome (SKY) 35h56'09''

2. Van Garderen (BMC) 2'52''

3. Quintana (MOV) 3'09'' 

4. Valverde (MOV) 4'01''

5. Thomas (SKY) 4'03''

6. Contador (TCS) 4'04''

7. Gallopin (LTS) 4'33''

8. Gesink (TLJ) 4'35''

9. Barguil (TGA) 6'12''

10. Nibali (AST) 6'57''

...

14. Péraud (ALM) 9'18''

20. Vuillermoz (ALM) 13'03''

22. Bardet (ALM) 13'38''

23. Rolland (EUC) 13'57''

27. Pinot (FDJ) 18'18''


>> Suivez le Club Tour tous les soirs entre 18h30 et 20h sur Europe 1 avec Bérengère Bonte :


Europe 1 Livepar Europe1fr

>> Tour de France 2015 : que gagne-t-on à être dernier ?


Tour de France 2015 : que gagne-t-on à être...par Europe1fr