Tour de France 2015 : André Greipel remporte la 21e étape entre Sèvres et les Champs-Elysées

  • A
  • A
Tour de France 2015 : André Greipel remporte la 21e étape entre Sèvres et les Champs-Elysées
Christopher Froome a remporté dimanche son deuxième Tour de France après celui conquis en 2013.
Partagez sur :

FINAL - André Greipel s'est imposé au sprint, dimanche, à l'issue de la 21e et dernière étape d'un Tour de France 2015 remporté par Christopher Froome.

L'Allemand André Greipel (Lotto-Soudal) a remporté dimanche au sprint la 21e et dernière étape du Tour de France, qui comptait 109,5 kilomètres, avec un départ depuis Sèvres et un circuit de 70 kilomètres sur les Champs-Elysées. Assuré de la victoire finale depuis samedi et l'arrivée à l'Alpe d'Huez, le Britannique Christopher Froome a scellé son deuxième succès sur la Grande Boucle. Compte-tenu de la pluie, les organisateurs avaient décidé de geler les temps au classement général au premier passage sur les Champs-Elysées, à 68,5 kilomètres de la fin.

Greipel devance Coquard d'une roue :

L'homme du jour : André Greipel. Il était favori et il a assuré son statut. Déjà triple vainqueur d'étape sur ce Tour de France, André Greipel a imposé sa puissance au bout des 400 mètres de la dernière ligne droite du Tour. Son équipe, la Lotto-Soudal, a parfaitement cadenassé la course et les efforts des quelques courageux des Champs, dont les Français Sylvain Chavanel (IAM) et Florian Vachon (Bretagne Séché-Environnement), qui ont un temps figuré à l'avant. A l'attaque du dernier virage, le "Gorille de Rostock" était pourtant moins bien placé que le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) mais il a réussi à "sauter" le vainqueur du Tour des Flandres et à résister au retour du Français Bryan Coquard (Europcar), qui échoue à une roue malgré son magnifique jet de vélo sur la ligne. A l'arrière, on a bataillé à coup de casques entre Arnaud Démare (FDJ) et Peter Sagan (Tinkoff-Saxo), qui se consolera avec son quatrième maillot vert du classement par points.

Le fait du jour : Froome champagne à la main. Ces derniers jours, il avait surtout été question de crachats et de jets d'urine sur le maillot jaune. Mais, dimanche, lors de la (longue) procession vers les Champs-Elysées, Christopher Froome a pu goûter à un liquide bien plus soyeux, avec du champagne à la main. Sous un temps tout britannique, le désormais double vainqueur du Tour a juste trempé ses lèvres, pour les photographes. A son image, c'est-à-dire, carré et sans ostentation, "Froomey" a également pris la pose avec ses coéquipiers et s'est offert une remontée vers Paris dans les dernières positions du peloton, qu'il fréquente si rarement. A 30 ans et après trois semaines éreintantes, aussi bien physiquement - le Tour fut dur - que mentalement - les réponses aux suspicions de dopage -, le leader de la Sky avait décidé de finir au petit trot. Sa parade finale sur les Champs fut à peine troublé par un dernier incident : un sac McDonald's coincé dans son cadre.

Comment s'en sortis les favoris (sur le Tour) ? Quand on avait présenté ce Tour de France 2015, on avait évoqué les "Quatre fantastiques" : Contador, Froome, Nibali, Quintana. Résultat : ces quatre-là figurent dans le Top 5, le seul Alejandro Valverde s'invitant à la fête (et sur le podium pour la première fois de sa carrière). Victime l'année dernière de multiples chutes avant même la début des pavés, Froome a cette fois bravé les éléments et retrouvé la forme qui lui avait permis de dominer le Tour 2013. Ce Tour, il l'avait emporté devant Nairo Quintana. Bis repetita en 2015. Après avoir zappé le Tour en 2014 (pour remporter le Tour d'Italie), le petit Colombien a confirmé son talent pour les grands Tours (même si certains l'auraient aimé plus combatif). Spectaculaire vainqueur en 2014, Vincenzo Nibali a prouvé tout son panache en l'emportant à La Toussuire. Quant à Alberto Contador, il a apporté la preuve que le doublé Giro-Tour n'était pas chose aisée...

Et les Français ? Certes, l'espoir d'avoir cette année un successeur à Bernard Hinault s'est rapidement envolé. Mais les meilleures chances tricolores - Thibaut Pinot (FDJ) et Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) - ont su relever la tête en dernière semaine, avec deux magnifiques victoires d'étapes, respectivement à Saint-Jean-de-Maurienne et à l'Alpe d'Huez. D'autres ont également répondu aux attentes, comme Pierre Rolland (Europcar), 10e du Tour et souvent à l'attaque, ou encore Alexis Vuillermoz (AG2R-La Mondiale), troisième vainqueur d'étape avec le duo Pinot-Bardet. La France aurait même pu en compter un quatrième s'il n'avait pas manqué une roue à Bryan Coquard (Europcar) au bout de la ligne droite des Champs-Elysées...

Le classement général final :

1. Chris Froome (GBR/SKY) 84h46'14"
2. Nairo Quintana (COL/MOV) à 1'12"
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 5'25"
4. Vincenzo Nibali (ITA/AST) 8'36"
5. Alberto Contador (ESP/TIN) 9'48"
6. Robert Gesink (HOL/LNL) 10'47"
7. Bauke Mollema (HOL/TRE) 15'14"
8. Mathias Frank (SUI/IAM) 15'39"
9. Romain Bardet (FRA/ALM) 16'00"
10. Pierre Rolland (FRA/EUC) 17'30"

>> Tour de France : que gagne-t-on à être dernier ? :


Tour de France 2015 : que gagne-t-on à être...par Europe1fr