Top 14 - Montpellier : Picamoles, exclu du XV de France, sur le banc à Oyonnax

  • A
  • A
Top 14 - Montpellier : Picamoles, exclu du XV de France, sur le banc à Oyonnax
Picamoles a été exclu du XV de France avec sept autres joueurs.@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Picamoles a été exclu du XV de France après une nuit agitée dimanche après la défaite du XV de France dans la capitale écossaise, dont les circonstances sont encore floues.

Le troisième ligne centre de Montpellier Louis Picamoles, exclu du XV de France pour avoir participé à une virée nocturne à Edimbourg après la défaite contre l'Ecosse, sera remplaçant samedi à Oyonnax, a annoncé vendredi l'entraîneur du MHR Vern Cotter.

Exclu avec sept joueurs. "Louis sera sur le banc des remplaçants ce week-end. Pour moi c'est simple : j'ai parlé avec (le sélectionneur) Jacques Brunel qui m'a dit qu'il n'était pas retenu avec le XV de France, mais qu'il était disponible pour jouer en club, donc il revient avec nous", a déclaré l'entraîneur néo-zélandais sur le site internet du club montpelliérain. Picamoles a été exclu, ainsi que 7 autres joueurs (Teddy Thomas, Sekou Macalou, Jonathan Danty, Anthony Belleau, Arthur Iturria, Rémi Lamerat, Félix Lambey), après une nuit agitée dimanche après la défaite du XV de France dans la capitale écossaise, dont les circonstances sont encore floues. La Fédération française a décidé mercredi de lancer une enquête interne pour "faire la lumière sur le déroulé de la soirée".

"Tout n'est pas très clair". "J'ai discuté avec Louis (Picamoles)", a déclaré Cotter, réclamant de la prudence. "Bien sûr, il a été touché par le match et par la suite. Mais tout n'est pas très clair dans cette histoire. Il y a eu des incompréhensions, on a confondu certains joueurs... On ne sait pas exactement", a-t-il ajouté. "On fait confiance à notre capitaine. Je connais la police écossaise et je lui fais également confiance", a déclaré l'ancien entraîneur de Clermont (2006-2014), revenu en France après trois années à diriger la sélection écossaise (2014-2017). "Nous avons un match important à jouer ce week-end à Oyonnax. Nous avons besoin de toutes nos forces. On bascule sur autre chose", a conclu le manager du MHR, dont l'équipe est en tête du Top 14 et ambitionne de se qualifier directement pour les demi-finales, récompense offerte aux deux premiers de la phase régulière.