Top 14 : le Stade Français remporte le derby parisien

  • A
  • A
Top 14 : le Stade Français remporte le derby parisien
Morne Steyn, l'ouvreur du Stade Français, a remporté son duel face à Jonathan Sexton.
Partagez sur :

Réduits à 14 pendant 70 minutes, les joueurs du Stade Français ont remporté un derby capital dans la course aux phases finales contre le Racing 19-28.

Exploit en infériorité numérique. Gagner un derby tient toujours de la performance. Mais l'emporter après l'exclusion de son capitaine dans un match décisif pour la qualification en phase finale, le tout à l'extérieur, voilà qui confine carrément à l'exploit. Un exploit qu'ont réalisé les joueurs du Stade Français dimanche sur la pelouse mythique du stade Yves-du-Manoir face à leurs rivaux franciliens du Racing Metro 92 (19-28).   

Bagarre, pénalités et essai acrobatique. Une rencontre où tous les ingrédients pour un beau derby étaient réunis : deux altercations musclées, l'une débouchant sur l'exclusion de Sergio Parisse, le capitaine et rouage essentiel du Stade Français (19e), l'autre conclue par un carton jaune sanctionnant le pilier des Racingmen Luc Ducalcon (29e), un duel de botteurs remporté par Morne Steyn contre son vis-à-vis du Racing Jonathan Sexton (7 tentatives réussies contre 4), et, bien évidemment, des essais.

Le Stade Français bien placé dans la course aux phases finales. Malgré leur infériorité numérique, les 14 joueurs du Stade Français encore sur la pelouse ont envoyé du jeu. Ils ont été récompensés par un essai en coin acrobatique de l'ailier Sinzelle en début de seconde mi-temps (44e). Encore plus affaiblis par l'expulsion temporaire de Julien Dupuy, les joueurs de Gonzalo Quesada concèdent un essai plein de malice de Maxime Machenaud à 13 contre 15. Insuffisant pour revenir : le Stade Français consolide sa quatrième place, synonyme de qualification directe pour les demi-finales du Top 14. Le Racing Metro reste sixième, mais peut regretter de ne pas avoir réussi à prendre le bonus défensif.

Les autres matches de la 24e journée

>> Toulon-Castres : 37-21

>> Toulouse-Brive : 67-19

>> LOU-La Rochelle : 16-16

>> Montpellier-Bayonne : 33-16

>> Union Bordeaux-Bègles-Oyonnax : 26-23

>> Grenoble-Clermont : 17-37