Top 14 : le Racing en demies, Castres et Lyon qualifiés, Oyonnax barragiste

  • A
  • A
Top 14 : le Racing en demies, Castres et Lyon qualifiés, Oyonnax barragiste
Au terme d'un match à rebondissements, le LOU a décroché samedi le dernier ticket pour les barrages du Top 14, une première dans son histoire. @ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Vainqueur d'Agen samedi, le Racing 92 accompagne Montpellier en demi-finales du Top 14. Castres et Lyon verront aussi les phases finales, Oyonnax le barrage d'accession-relégation.

Les positions sont restées figées samedi lors de dernière journée du Top 14. Outre Montpellier, déjà assuré de participer aux demi-finales grâce à sa première place, le Racing a lui aussi obtenu son ticket pour le dernier carré. Toulouse et Toulon disputeront eux les barrages à domicile, respectivement face à Castres et Lyon, qui participera donc à sa toute première phase finale. Enfin, malgré une lourde défaite à La Rochelle (31-7), le Stade Français a assuré son maintien. C'est Oyonnax qui devra disputer le barrage d'accession-relégation face au finaliste vaincu de la Pro D2.

Mission accomplie pour le Racing. Le Racing devait l'emporter face à Agen avec le bonus pour obtenir directement son billet pour les demi-finales. Il s'est acquitté de sa tâche avec la manière (42-13) samedi à Vannes, où le match était délocalisé, lors de la 26ème et dernière journée du Top 14. Ce large succès qui s'est dessiné dès la première période a permis aux ciels et blancs de ne pas avoir la tête à Clermont et à Pau, où jouaient Toulouse et Toulon, qui pouvaient encore les priver de la deuxième place. Ce succès net est d'autant plus rassurant pour les Franciliens qu'il intervient à une semaine de la finale de la Coupe d'Europe à Bilbao contre le Leinster.

Le LOU historique. Pour Lyon, c'est une grande première. Le club rhodanien s'est qualifié pour les barrages du Top 14 en battant dans la douleur Montpellier (32-24). Champion de France en 1932 et 1933, le club lyonnais est revenu dans l'élite en 2011 mais n'est parvenu à s'y stabiliser qu'en 2017 après une demi-décennie d'allers-retours avec la Pro D2. Le club lyonnais a frôlé l'élimination jusqu'à la 71e et une pénalité de Frédéric Michalak qui lui a permis de reprendre l'avantage sur le MHR (25-24). Xavier Mignot a ensuite délivré Gerland avec un essai à la dernière minute, synonyme d'élimination pour La Rochelle (7e) qui venait de battre le Stade Français (31-7). Le LOU (5e) ira donc à Toulon (4e).

Castres en phases finales, Oyonnax au purgatoire. Castres s'est lui aussi qualifié pour les phases finales du Top 14 après avoir atomisé samedi Oyonnax (54-3), propulsé en barrage d'accession-relégation. C'est devenu une habitude pour le CO. À part en 2015, saison cauchemar ayant suivi sa finale (2014) et son titre (2013), les Tarnais (6e, 69 points) sont systématiquement allés en barrages depuis leur introduction en 2010. Cette fois, ce sera face au rival régional Toulouse (3e) à Ernest-Wallon la semaine prochaine. Malgré leur résurrection depuis fin février, les "Oyomen" (13e), qui devaient absolument gagner à Pierre-Fabre pour être assurés d'être la saison prochaine en Top 14, passeront eux aussi par la case barrage. Mais pour eux ce sera celui de l'accession-relégation, sur le terrain samedi prochain du perdant de la finale de Pro D2, à savoir Grenoble. Afin de tenter d'arracher le dernier billet pour l'élite.


Le tableau des barrages :

Toulon-Lyon, le 18 mai (21 heures)

Toulouse-Castres, le 19 mai (16h45)

Les demi-finales :

Toulon OU Lyon - Montpellier le 25 mai (21 heures)

Toulouse OU Castres - Racing 92 le 26 mai (16 heures)

À Clermont, une haie d'honneur pour Rougerie. L'image de la soirée aura aussi été cette sortie sur haie d'honneur du centre emblématique de Clermont et du XV de France Aurélien Rougerie, qui a disputé face à Toulouse le 418e et dernier match de sa carrière de joueur, longue de 19 saisons avec l'ASM. Le public auvergnat, parmi lequel sa mère Christine Dulac-Rougerie, ancienne basketteuse internationale et actuelle adjointe au maire de Clermont-Ferrand, et Olivier Magne, autre monument du club et des Bleus, portait des masques à son effigie et des t-shirts "Merci Roro". Le Clermontois de naissance, qui a remporté les deux premiers titres de champion de France du club (2010, 2017), était entré seul, en premier, sur la pelouse flanquée d'un immense "Roro". Rougerie va intégrer l'encadrement du club en tant que responsable de la cellule de recrutement.

Clerc meilleur marqueur de l'histoire du Championnat. Un autre ancien, le Toulonnais Vincent Clerc est lui devenu, avec un 101e essai inscrit, le meilleur marqueur de l'histoire du Championnat de France de rugby, dépassant Laurent Arbo avec qui il codétenait le record depuis mars. Le triple vainqueur du Tournoi des six nations et finaliste de la Coupe du monde 2011 pourrait éventuellement améliorer ce record à l'occasion de la phase finale, que disputera le RCT.


Perpignan retrouve le Top 14

Après quatre ans en Pro D2, Perpignan, septuple champion de France, va faire son retour en Top 14 grâce à sa victoire dimanche à Toulouse en finale d'accession face à Grenoble (38-13). Pour Grenoble, tout n'est pas encore terminé. Car les Isérois ont droit à une autre chance, conformément à la nouvelle formule d'accession/relégation, dans le cadre d'un barrage samedi à domicile face au treizième de Top 14, leur voisin Oyonnax.