Top 14 : après l'annonce de la fusion avec le Racing 92, les joueurs du Stade Français enragent

  • A
  • A
Top 14 : après l'annonce de la fusion avec le Racing 92, les joueurs du Stade Français enragent
Parisien depuis 2007, Pascal Papé a exprimé sur Twitter sa "tristesse" après l'annonce de la fusion entre les deux clubs.@ AFP
Partagez sur :

L'annonce surprise de la fusion entre le Racing 92 et le Stade Français, "dès la saison prochaine", a visiblement du mal à passer chez les joueurs parisiens.

C'est le genre de surprise dont ils se seraient passés. Les joueurs du Racing 92 et du Stade Français ont appris lundi que leurs clubs allaient fusionner "dès la saison prochaine" afin de donner naissance à un unique club francilien. Mais cette fusion, dans laquelle le Racing semble dominant, suscite déjà plusieurs oppositions fortes en face. 

"La mort de notre club". Parisien depuis 2007, l'international de 36 ans Pascal Papé (65 sélections) a exprimé sur Twitter sa "tristesse". L'arrière Hugo Bonneval a sobrement tweeté : "13/03/2017: END"." "C'est pas une fusion, c'est le rachat du Stade Français par le Racing... donc la mort de notre club, le club de Paris", enrage sur Facebook l'avant de 23 ans Paul Gabrillagues, natif de la capitale et formé au Stade Français. "Je (ne) participerai pas à cette mascarade. Manifestez-vous et montrez qu'on est nombreux à l'aimer, ce club". Un mécontentement également ressenti par le jeune troisième ligne Sekou Macalou, ainsi que par plusieurs supporters.





Vers une grève des joueurs ? Selon L'Équipe, les joueurs du Stade Français envisageraient même une possible grève lors de la prochaine journée de Top 14, à Castres. Du côté du Racing, en revanche, aucun joueur ne s'est exprimé sur les réseaux sociaux.