Tsonga en quarts, Simon éliminé

  • A
  • A
Tsonga en quarts, Simon éliminé
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Jo-Wilfried Tsonga a disposé du Tchèque, n°4 mondial, en quatre sets 6-3, 6-2, 6-7 (5-7), 6-3, et affrontera le Japonais Nishikori en quarts de finale.

ROLAND-GARROS

Alors qu'ils étaient encore cinq tricolores encore en lice en huitièmes de finale dimanche, tous face à des adversaires supérieurs sur le papier, le premier d'entre eux a brillamment gagné son billet pour la suite de la compétition. Jo-Wilfried Tsonga est ainsi le premier Français à s'être qualifié dimanche pour les quarts de finale du tournoi du Grand Chelem après sa victoire 6-3, 6-2, 6-7 (5/7), 6-3 contre le Tchèque Tomas Berdych, N°4 mondial. C'est la troisième fois que le Manceau, 15e mondial, atteint ce stade aux Internationaux de France où il s'était arrêté en quarts en 2012 et en demi-finales un an plus tard. Gilles Simon n'a lui rien pu faire face au Suisse Stanislas Wawrinka, vainqueur en trois sets. En revanche, il n'y a plus de françaises en lice dans le tournoi simple après l'élimination d'Alizé Cornet en deux manches face à l'Ukrainienne Elina Svitolina.

Plus solide mentalement. Lors d'un match étrange, où Berdych a souffert d'un manque cruel d'énergie pendant deux sets avant de se réveiller, Tsonga s'est montré le plus solide au niveau mental. Le Manceau s'est toutefois fait un peu peur. Il a servi pour le match, à 5-4, dans le troisième set quand son adversaire semblait au bord du gouffre. Mais passé par "un moment d'absence", comme il l'a dit lui-même, Berdych a profité de l'occasion pour sorti les coups nécessaires pour débreaker et remporter le troisième set au tie-break.

Un autre match commençait alors où Tsonga s'est mis en difficulté en cédant pour la deuxième fois sa mise en jeu. Mené 3-1, il parvenait à débreaker (3-3) pour retourner définitivement le match en sa faveur. Aidé par un service solide, avec une pointe à 220 km/h, le Manceau ne ratait plus l'occasion de conclure cette fois-ci à 5-3 dans le quatrième set, avant de sauter de joie sous les yeux du public du court Philippe-Chatrier.



"Je lui ai bien gardé la tête sous l'eau". Juste après sa victoire, Jo-Wilfried s'est montré soulagé mais serein : "C'était super, j'étais bien dans mon match dés le début, je lui ai bien gardé la tête sous l'eau tout au bout. Après c'est vrai, j'ai eu un petit moment d'absence, mais heureusement j'ai pu conclure en quatre sets", a réagi le Français. "C'est mon meilleur match depuis un bon bout de temps, et c'est aussi grâce au public. Il représente un gros soutien pour moi", a-t-il lancé au milieu du court central, totalement acquis à sa cause.

Première victoire contre un Top 10 depuis 2012. Tsonga n'avait plus battu de membre du Top 10 en Grand Chelem depuis sa victoire contre Roger Federer en quarts de  finale à Paris cette année-là. Cette performance contre l'un des plus sérieux outsideurs du tournoi, jamais vaincu avant les quarts jusqu'ici cette saison, devrait redonner de la confiance à Tsonga. A la peine depuis son retour à la compétition en mars à Miami, après quatre mois d'arrêt à cause de son bras droit douloureux, il n'avait pas encore dépassé le stade des huitièmes en compétition en 2015.

Onzième quart de finale de Grand Chelem. Tsonga disputera son onzième quart de finale en Grand Chelem face au Japonais Kei Nishikori, 5e, vainqueur du Russe Teymuraz Gabashvili, 74e, en trois sets (6-3, 6-4, 6-2). Quatre autres Français peuvent rallier les quarts de finale : Richard Gasquet et Jérémy Chardy, dont les matches sont programmés lundi, ainsi que Gaël Monfils et Gilles Simon qui devaient affronter dimanche respectivement Roger Federer et Stan Wawrinka malgré le retard pris à cause de la pluie.

Gilles Simon Tennis Roland Garros 1280

Simon coule. En fin de journée, le Suisse Stan Wawrinka, tête de série n°8, n'a laissé aucune chance à Gilles Simon (n°12), balayé en trois sets 6-1, 6-4, 6-2. Il y retrouvera son compatriote Roger Federer (n°2), vainqueur de Gaël Monfils (n°13) en quatre manches. Les deux joueurs ont été interrompu par la nuit, alors qu'ils avaient chacun remporté une manche (6-3, 4-6). Le match a repris lundi après-midi, mais Monfils n'a pas tenu le choc et a échoué 6-3, 4-6, 6-3, 6-1.

Cornet battue, les Françaises toutes éliminées. La dernière française en lice Alizé Cornet a craqué en deux manches (6-2, 7-6), dimanche, face à l'Ukrainienne Elina Svitolina. La tête de série n°29, après être passée à côté de la première manche, s'est réveillée trop tard. Malgré un retour à 5-5 dans la deuxième manche, la Française a craqué dans le jeu décisif (11-9). L'Ukrainienne affrontera au prochain tour la Serbe Ana Ivanovic, qui a battu la Russe Ekaterina Makarova en trois sets (7-5, 3-6, 6-1).