Open d'Australie : quelles chances pour les joueurs français ?

  • A
  • A
Open d'Australie : quelles chances pour les joueurs français ?
Jo-Wilfried Tsonga espère rapidement retrouver le top 10 mondial.@ WILLIAM WEST / AFP
Partagez sur :

Alors que l’Open d’Australie débute lundi prochain, que peuvent espérer les joueurs et joueuses françaises pour cette première levée du Grand Chelem ?

Ils vont entrer dans le vif du sujet. Après une reprise en douceur, les joueurs et joueuses du circuit abordent, ce lundi (dans la nuit de dimanche à lundi en France), le premier grand rendez-vous de la saison tennistique : l’Open d’Australie. État des lieux des forces françaises.

CHEZ LES HOMMES

  • Gaël Monfils (6ème)

Sans jouer, "La Monf" vient de retrouver la 6ème place du classement ATP, sa meilleure performance en carrière. Mais derrière les chiffres, une réalité demeure : le Parisien n’a plus joué depuis le Masters, en novembre dernier. Sera-t-il parfaitement remis de sa blessure aux côtes qui l’avait déjà écarté du tournoi de Bercy ? Et quand bien même il serait physiquement à 100%, son inconstance laisse planer le doute sur son parcours à l’Open d’Australie, où il a tout de même brillé l’année dernière, en atteignant pour la première fois de sa carrière ses quarts de finale.

  • Jo-Wilfried Tsonga (12ème)

En 2008, il s’était révélé aux yeux du monde sur la Rod Laver Arena en punissant Rafael Nadal en demi-finales. Neuf ans après, Tsonga arrive à l’Open d’Australie plein de fraîcheur et d’envie. Sa fin de saison 2016 tronquée par les blessures lui a laissé le temps de recharger les batteries, aussi bien physiquement que mentalement. À Doha, pour sa reprise, il a montré du bon et du moins bon, s’inclinant en quarts de finale contre le Tchèque Tomas Berdych. Pas de quoi entamer ses ambitions, lui qui affirmait jeudi qu’il comptait retrouver le top 10, voire le top 8 en 2017. Pour ce faire, il faudra déjà être performant sur ce Grand Chelem. Tsonga attend la naissance de son enfant pour le mois d’avril, une période où il devrait donc être moins présent sur les cours.

  • Lucas Pouille (16ème)

Le benjamin des joueurs français aborde 2017 sur la lancée de son excellente saison 2016. Désormais numéro 3 tricolore, il peut s’appuyer sur plusieurs matches références, comme sa finale à Metz contre Dominic Thiem, pour reproduire ses performances réalisées à Wimbledon et à l’US Open (quarts de finale à chaque fois).

  • Richard Gasquet (18ème)

Son revers est toujours aussi dévastateur, mais Richard Gasquet peine à exprimer son talent en raison de multiples pépins physiques. Lui qui n’a jamais passé les huitièmes de finale en Australie pourrait créer la surprise si son corps le laisse tranquille. Mais les conditions atmosphériques parfois extrêmes de l’Open d’Australie pourraient lui jouer des tours. En ce début de saison, il a remporté la Hopman Cup avec Kristina Mladenovic.

  • Gilles Simon (25ème)

Le Niçois n’a disputé qu’un seul match en 2017, perdu contre Lucas Pouille à Brisbane. Après une saison 2016 décevante, le Niçois avance dans l’inconnu. À lui de prouver qu’il est capable de passer en deuxième semaine en Australie, comme il l’a déjà fait en 2009, 2013 et 2016.

  • Benoît Paire (46ème)

Les bonnes résolutions n’ont qu’un temps, et Benoît Paire semble entamer 2017 comme il a terminé 2016 : avec autant de talent que d’irascibilité. Demi-finaliste pour son premier tournoi de l’année à Chennai, il a complètement balancé son match contre le futur vainqueur du tournoi, Roberto Bautista Augut. Difficile de dire si cette performance est encourageante ou désolante.

CHEZ LES FEMMES

  • Caroline Garcia (24ème)

La numéro un française a annoncé qu’elle faisait l’impasse sur la Fed Cup en 2017 pour intégrer le top 10 du classement WTA. C’est donc le moment de justifier les attentes placées en elle. Difficile cependant de juger l’état de forme de la Lyonnaise, qui n’a plus joué de match officiel depuis novembre dernier.

  • Alizé Cornet (31ème)

La Française en forme du moment. Finaliste à Brisbane, Alizé Cornet semble être sur une bonne lancée. Idéal pour passer un cap à l’Open d’Australie, où elle n’a plus atteint la deuxième semaine depuis 2009. Pour ce faire, il lui faudra éviter de s’embarquer dans des matches marathons, son pêché mignon.

  • Kristina Mladenovic (45ème)

Kristina Mladenovic a également signé un beau début de saison en remportant la Hopman Cup avec Richard Gasquet. Pour le reste, il lui faudra s’inspirer de sa belle performance en finale de Fed Cup, où elle s’était inclinée au terme d’un très gros match face à Karolina Pliskova, 6ème joueuse mondiale (6-3, 4-6, 16-14).