Tennis - Montréal : Monfils sauve quatre balles de match et bat Nishikori

  • A
  • A
Tennis - Montréal : Monfils sauve quatre balles de match et bat Nishikori
Gaël Monfils a bataillé mais l'a emporté.@ Minas Panagiotakis / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Petit exploit de Gaël Monfils, revenu du diable vauvert face au Japonais Kei Nishikori au deuxième tour du tournoi ATP de Montréal.

VIDEO

Gaël Monfils a battu le Japonais Kei Nishikori, 9ème joueur mondial, au terme d'un match spectaculaire mercredi au deuxième tour du Masters 1000 de Montréal, 6-7 (4/7), 7-5 et 7-6 (8/6), en 2h41. Après avoir sauvé quatre balles de match dans le jeu décisif du dernier set, le 22ème joueur mondial a aligné six points de suite pour conclure un match indécis. Avec l'appui du public montréalais tout acquis à sa cause, Monfils affrontera jeudi au troisième tour l'Espagnol Roberto Bautista Agut (16ème) qui a battu l'Américain Ryan Harrison 7-5, 6-2.

Monfils s'est arraché. Gaël Monfils et Kei Nishikori ont eu tour à tour l'occasion de l'emporter, mais c'est le Japonais qui peut se mordre les doigts d'avoir par deux fois laisser filer la rencontre. Après avoir gagné le tie-break du premier set, Nishikori a pris d'entrée le service du Français qui recollait en milieu de manche à 5-5 avant de conclure et d'égaliser. Après quelques coups spectaculaires en fin de troisième set, Monfils réussissait à chiper à nouveau le service de Nishikori quand celui-ci servait pour le match à 5-3. Sur un nouveau ace, Monfils arrachait le jeu décisif dans lequel il a encore su renverser le score.

 

Roger Federer qualifié sans problème

Le Suisse Roger Federer (N.2) a gagné facilement mercredi sa rencontre face au Canadien Peter Polansky au Masters 1000 de l'ATP de Montréal, pour son premier match depuis son huitième titre à Wimbledon. En moins d'une heure, Federer l'a emporté 6-2, 6-1 face à Polansky, 116e mondial, et rencontrera jeudi le vainqueur du match entre l'Américain Jack Sock (N.15) et l'Espagnol David Ferrer.

Au lendemain de son 36ème anniversaire, fêté au concert du groupe britannique de pop-rock Coldplay à Montréal, le Suisse a alterné le bon et le moins bon sur le ciment du central de Montréal, sans jamais être inquiété. Mercredi sous le soleil, Federer faisait aussi sa première apparition depuis 2011 à l'édition de Montréal de la Coupe Rogers avec l'excuse, a-t-il rappelé, qu'elle "se joue seulement tous les deux ans", référence au même tournoi qui se déroule à Toronto les années paires.