Tennis : Monfils "remet de l'huile sur le feu", selon Llodra

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'ancien joueur de l'équipe de France de Coupe Davis a critiqué la sortie de Monfils, qui a remis en cause le choix de la Guadeloupe pour accueillir le premier match de l'ère Yannick Noah. 

INTERVIEW

Premier accroc pour Yannick Noah. Le nouveau capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis doit gérer la sortie de Gaël Monfils, qui a provoqué des remous, mercredi. La "Monf" a déclaré que "80% des joueurs ne voulaient pas aller jouer en Guadeloupe", où aura la première rencontre de l'ère Noah, contre le Canada.

Cette déclaration, qui a le mérite d'être franche, n'a pas été appréciée par Michaël Llodra, ancien joueur de l'équipe de France. "C'est dommage que Gaël s'exprime comme ça dans la presse. Il remet de l'huile sur le feu en disant que 80% des joueurs n'étaient pas d'accord. Ce n'est pas un bon message qu'on envoie aux autres nations", a-t-il critiqué au micro d'Europe 1, jeudi midi. 

Entendu sur Europe 1
C'est dommage que Gaël s'exprime comme ça dans la presse

"Le grand patron, c'est Yannick".Yannick Noah a répondu à Monfils mercredi soir, lui rétorquant qu'il ne se "préoccupe pas des états d'âme des uns et des autres". Une position conforme à ce qu'attend Michaël Llodra. "Aujourd'hui, le grand patron, c'est Yannick. Si ils l'ont pris, c'est pour qu'il prenne des décisions fortes. Si Yannick l'a fait, c'est qu'il a vraiment envie de faire gagner l'équipe de France", explique l'ancien joueur. 

Pour autant, Michaël Llodra comprend le mécontentement de certains joueurs. "Il (Monfils, ndlr) a le sentiment que c'est une bonne surface de jouer sur terre battue contre les Canadiens. Mais ils viennent de jouer une grosse tournée en Europe, c'est un bouleversement pour tous les joueurs", conclut Llodra.