Tennis-Masters féminin : Garcia bat Svitolina et reste en course pour les demies

  • A
  • A
Tennis-Masters féminin : Garcia bat Svitolina et reste en course pour les demies
La Lyonnaise de 24 ans disputera un duel décisif vendredi face à la Danoise Caroline Wozniacki.@ GREG BAKER / AFP
Partagez sur :

Grâce à sa victoire contre la n°4 mondiale, Elina Svitolina (6-7, 6-3, 7-5), Caroline Garcia est toujours en course pour les demi-finales du Masters féminin.

Elle manque peut-être d'expérience, mais assurément pas de mental. Battue lundi par la n°1 mondiale Simona Halep (6-4, 6-2) pour ses premiers pas en Masters, Caroline Garcia, 8ème au classement WTA, a su trouver les ressources pour battre l'Ukrainienne Elina Svitolina (n°4) 6-7 (7/9), 6-3, 7-5 en 2h45, mercredi à Singapour. En remportant ce match couperet, la Française conserve des chances de qualification pour les demi-finales du Masters.

Toujours vivante. La Lyonnaise de 24 ans disputera un duel décisif vendredi face à la Danoise Caroline Wozniacki, intraitable un peu plus tôt avec Simona Halep (6-0, 6-2) et assurée d'être présente dans le dernier carré, avant la dernière journée de la phase de groupe. Si la n°1 du tennis français l'emporte et que Halep s'incline devant Svitolina, elle décrocherait alors le second billet dans le groupe rouge. Aucune joueuse française n'a accédé aux demi-finales depuis Amélie Mauresmo, finaliste en 2006 et lauréate en 2005.

"Une victoire qui fait beaucoup de bien". Lors d'un mano a mano haletant avec Svitolina, elle a fait étalage de sa force de caractère, alors qu'une défaite lors de ce deuxième match aurait été synonyme d'élimination. Garcia n'en était pas loin lorsque l'Ukrainienne a servi pour le match à 5-3 dans la dernière manche. Mais la Française a profité d'une panne de premières balles adverse pour revenir dans la partie. Elle a fait craquer la 4ème mondiale sur sa troisième balle de break dans le onzième jeu (6-5). Elle a tenu bon au service et a conclu la partie en débordant son adversaire.

"C'est une victoire qui fait beaucoup de bien. Émotionnellement ça a été difficile de perdre le premier set, mais j'ai accepté de ne pas être en grande forme pour repartir sur de bonnes bases. Même quand c'était difficile j'ai continué à y croire et à me battre", s'est félicitée la Lyonnais, interrogée par Europe1.