Roland-Garros : Lucas Pouille battu au 3ème tour par l'Espagnol Albert Ramos

  • A
  • A
Roland-Garros : Lucas Pouille battu au 3ème tour par l'Espagnol Albert Ramos
Pouille s'est incliné au troisième tour face à l'Espagnol Albert Ramos.@ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

Lucas Pouille s'est incliné au troisième tour face à l'Espagnol Albert Ramos (20ème) en cinq sets (6-2, 3-6, 5-7, 6-2, 6-1), vendredi.

ROLAND-GARROS

Lucas Pouille, 17ème joueur mondial et l'un des meilleurs espoirs français à Roland-Garros, s'est incliné dès le troisième tour face à l'Espagnol Albert Ramos (20ème) en cinq sets (6-2, 3-6, 5-7, 6-2, 6-1), vendredi. Après l'élimination du Nordiste de 23 ans, il ne reste que deux Français en course dans le tableau messieurs, Richard Gasquet et Gaël Monfils, qui s'affronteront samedi pour une place en huitièmes de finale. Pouille devra donc attendre encore un peu avant de connaître la deuxième semaine Porte d'Auteuil.

Troisième défaite contre Ramos sur terre. Touché au dos lors du quatrième set, Pouille a baissé de pied dans la dernière manche et n'a pu évité une troisième défaite d'affilée sur terre battue contre le gaucher catalan de 29 ans, quart de finaliste l'an passé à Paris. Ramos avait déjà battu Pouille à Monte-Carlo en avril, lors des demi-finales (6-3, 5-7, 6-1) et trois ans auparavant lors d'un tournoi Challenger, la deuxième division du tennis, au Maroc (6-0, 1-6, 7-6). La formule, au meilleur des cinq manches, semblait cette fois-ci avantager légèrement le jeune Français, qui a effectué une préparation musclée avant Roland-Garros, après avoir perdu d'entrée lors de ses deux précédents tournois à Madrid puis à Rome.



Baisse de régime en fin de match. Cela s'annonçait plutôt bien pour Pouille lorsqu'il a renversé la situation dans le troisième set après avoir été mené 4 jeux à 2 et écarté une balle de set (à 5-4). Mais Pouille a baissé de régime par la suite et s'est montré moins lucide, effectuant des erreurs à force de vouloir frapper fort (84 fautes directes au total, pour 62 coups gagnants). Avec son jeu de gestionnaire et un lift haut, le gaucher de Mataro a fait la course en tête pour provoquer une dernière manche décisive. Gêné au dos, Pouille a tenté de faire ce qu'il a pu mais une double faute a offert le break à son adversaire (3-1). Pouille a alors pris davantage de risques pour abréger les échanges. Sans succès.