Tennis : gros malaise au Masters des espoirs à Milan

  • A
  • A
Partagez sur :

La manière dont a été mis en scène le tirage au sort des groupes, lors des Masters des moins de 21 ans, dimanche à Milan, a été vivement critiquée, jugée sexiste. 

C'est gênant, très gênant. Les tennismen participant dimanche à la 1ere édition des Masters des moins de 21 ans, à Milan, ont découvert le groupe dans lequel ils étaient affectés par tirage au sort par un biais pour le moins étonnant. Chacun leur tour, ils sont arrivés au bras d'une jeune femme, une mannequin, qui portait sur elle l'une des lettres du groupe attribué au joueur de tennis, A, B ou C, rapporte Le Parisien lundi.

"Prié de retirer le gant avec les dents". Cette lettre était inscrite soit sur une pancarte, soit sur un vêtement de la mannequin, voire directement sur son corps. Ainsi, le jeune Coréen Hyeon Chung a été prié de retirer le gant de la jeune femme avec les dents pour découvrir son groupe. Le Canadien Denis Shapovalov a pour sa part appris qu'il allait jouer dans le groupe A, lorsque la mannequin qui l'accompagnait a relevé sa robe pour dévoiler une lettre inscrite... sur sa cuisse. De quoi susciter le malaise de certains joueurs… et de beaucoup de commentateurs.

"Disgrâce". Sur Twitter, un journaliste américain qui a filmé la séquence raconte son inconfort. L'ancienne joueuse de tennis Amélie Mauresmo parle de "honte". Alizé Cornet, la Française, 38e joueuse mondiale, se questionne également : "C'était censé être un événement tourné vers le futur nan ?" Même la mère du joueur Andy Murray a réagi, choquée : "Terrible", a-t-elle tweeté.





Les organisateurs s'excusent. Lundi, l'organisateur de l'événement, ATP Next Gen Finals a publié un communiqué commun avec son partenaire, Redbull, afin de s'excuser, souligne Le Parisien. "L'intention était d'intégrer à la cérémonie le riche héritage de Milan en tant que capitale de la mode", a-t-il toutefois justifié.