Tennis : après la bérézina française à Bercy, faut-il s'inquiéter pour la finale de la Coupe Davis ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour la première fois dans l'histoire du tournoi, il n'y aura aucun Français en huitième de finale à Bercy. De quoi poser quelques questions à trois semaines de la finale de la Coupe Davis.

Le Masters 1000 de Paris continue mais les Français, eux, continueront à la suivre depuis les tribunes, devant leur télévision ou pas du tout. Personne ne se faisait d'illusions mais le public attendait au moins une épopée que l'on n'aurait pas vu venir. Finalement, c'est un flop monumental qui vient résumer une saison à oublier.

Aucun Français en huitièmes, une première. Après l'élimination de Gilles Simon, battu mercredi au deuxième tour par Dominic Thiem (6-4, 6-2), il n'y aura aucun Français en huitième de finale à Bercy. C'est une première dans l'histoire du tournoi. Mais, surtout, à trois semaines de la finale de la Coupe Davis entre la France et la Croatie, le constat a de quoi inquiéter.

"On a tout pour gagner" la finale de la Coupe Davis. Richard Gasquet se veut malgré tout rassurant. "C'est une saison pourrie pour beaucoup de joueurs. Il n'y a pas un mec dans les 20 premiers (au classement ATP, ndlr), c'est clair que ce n'est pas une saison fabuleuse. Mais ce dont je suis sûr, c'est qu'on est largement capables de battre la Croatie. Avec le public, avec le vécu qu'on a en Coupe Davis et l'expérience, je suis vraiment certain qu'on a tout pour gagner cette rencontre même s'il n'y a pas eu une grande saison", répond-il vexé.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Si on a besoin de" lui, Simon est "là". Une analyse que pourrait partager Gilles Simon, meilleur tricolore depuis trois mois. Sauf que personne ne pense à lui pour disputer cette finale face aux Croates. "Si on a besoin de moi, je suis là mais pour l'instant on ne m'appelle pas. Quand on me demande juste si je me sens concerné, pas forcément. Si c'était aussi simple en Coupe Davis, je serais sur le terrain. Malheureusement, ça ne l'est pas", confie l'intéressé.

"Il va falloir savoir à un moment". D'ici la fin de la semaine, Yannick Noah dévoilera sa sélection pour la finale, prévue du 23 au 25 novembre à Lille. Mais en attendant, le capitaine de la Coupe Davis se fait discret. "Je n'ai pas eu de nouvelles", a ainsi confié un Jérémy Chardy un peu agacé en conférence de presse. "Il va falloir savoir à un moment. Je ne vais pas attendre des jours sans savoir si je suis ou pas en vacances." Idem pour Benoît Paire, qui était appelé pour la première fois lors de la demi-finale face à l'Espagne, et Lucas Pouille. "Des nouvelles ? Aucune", a lâché ce dernier, peu surpris par la méthode. "L'an dernier, cela avait été la même chose."