Tennis : Andy Murray remporte le Masters et termine l'année N.1 mondial

  • A
  • A
Tennis : Andy Murray remporte le Masters et termine l'année N.1 mondial
Andy Murray est N.1 mondial ! @ GLYN KIRK / AFP
Partagez sur :

Andy Murray a remporté le Masters face à Novak Djokovic dimanche et termine l'année numéro 1 mondial. 

Andy Murray a fait coup double dimanche : un match pour terminer maître de la saison, un match pour finir l'année avec la place de numéro un mondial ! Andy Murray a remporté son duel de géants contre Novak Djokovic (2e ATP) en finale du Masters de Londres et reste le roi de la planète tennis. L'Ecossais a battu le Serbe en deux sets (6-3, 6-4). Face à un Djokovic fébrile et globalement décevant, il a ainsi remporté dimanche sa 24e victoire consécutive et son cinquième tournoi de suite, le 44e de sa carrière.

Djokovic félicite son concurrent. Quadruple tenant du titre, Djokovic était pourtant beaucoup plus frais que l'Ecossais qui avait dû sauver une balle de match lors de sa demi-finale marathon en 3h38 min samedi face à Milos Raonic. Mais le Serbe, après un bon départ, a joué court et commis beaucoup trop de fautes directes (30 !) pour en tirer profit. Plombé par quelques bourdes monumentales, notamment sur un smash immanquable, il est apparu en détresse sur le court. "Andy est sans conteste le N.1. C'est le meilleur. Il le mérite", a commenté Djokovic, en beau perdant.

"Je n'aurai jamais imaginé finir N.1" Monté en puissance au fil du tournoi, Andy Murray l'emporte une nouvelle fois grâce à un tennis propre, ne commettant que 15 fautes directes. Murray termine la saison en boulet de canon en ayant remporté les cinq derniers tournois dans lesquels il s'est inscrit, portant son total à neuf pour l'année 2016. "C'est un jour très spécial pour moi. Finir l'année N.1 est quelque chose que je n'aurais jamais, jamais imaginé", a réagi le guerrier écossais qui, après avoir pris le pouvoir il y a deux semaines, devient le 17e joueur depuis la création du classement ATP en 1973 à finir l'année au sommet.