Masters 1000 de Paris-Bercy : à Paris, Murray est prêt à monter sur le trône de Djokovic

  • A
  • A
Masters 1000 de Paris-Bercy : à Paris, Murray est prêt à monter sur le trône de Djokovic
Andy Murray affronte Milos Raonic en demi-finale du tournoi de Bercy avec la place de numéro 1 à la clef.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Andy Murray deviendra numéro 1 mondial en cas de victoire en demi-finale du tournoi de Paris-Bercy, samedi. Impensable il y a seulement cinq mois.

Après y avoir connu sa plus grande consécration, Novak Djokovic s'apprête à céder son trône à Paris. Samedi, sa place de numéro 1 mondial ne tient plus qu'à un match. Et le Serbe observera ce match en spectateur. Mis sur la touche par une nouvelle défaite prématurée, vendredi en quarts de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, "le Djoker" peut seulement croiser les doigts, en espérant que le Canadien Milos Raonic parvienne à contrer Andy Murray. En cas de victoire, l'Écossais confirmera qu'il est bien le nouveau patron du tennis mondial en accédant (enfin) à la place de numéro 1 mondial.

Il y a cinq mois, au sortir d'un premier titre à Roland-Garros, Novak Djokovic semblait pourtant au sommet de son art, intouchable sur les hauteurs du classement ATP. Le Serbe venait de remporter les quatre derniers tournois du Grand-Chelem. Il comptait deux fois plus de points que Murray, cantonné à un rôle d'éternel second à 29 ans. Depuis, la carapace du Djoker s'est fendu et les revers se sont accumulés. Dans le même temps, l'Écossais a trouvé la carburation optimale.

Raonic a déjà frustré Federer. Depuis sa défaite face à Djokovic en finale de Roland-Garros, Murray a remporté 45 matches sur 48 disputés. De quoi lui assurer six titres (notamment Wimbledon et les Jeux olympiques) sur les huit tournois auxquels il a participé avant de revenir à Paris, en position de prétendant au trône suprême. "S'il y arrive, et il est en très bonne position pour y arriver, il le mérite", salue Djokovic.

"Je ne vais pas m'ajouter de pression", répond Murray. "Si je ne deviens pas numéro 1 mondial cette semaine, cela pourrait se produire dans quelques mois." Face à lui, Raonic, tombeur de Jo-Wilfried Tsonga en quart de finale, a encore son mot à dire, dans une demi-finale programmée à 16h30. Il y a deux ans, déjà à Bercy, c'est lui qui avait empêché Federer de reprendre la place de numéro 1 mondial.