Slogan en anglais de Paris-2024 : "l'objectif est de s'adresser au monde"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Michaël Aloisio a défendu sur Europe 1 vendredi le choix d'avoir, outre un slogan en français, un autre en anglais, dans le but de "se faire comprendre" à l'international.

INTERVIEW

"Made for sharing" : trois petits mots en anglais qui n'ont pas fait l'unanimité dans l'Hexagone. Plusieurs associations de défense de la langue française veulent en effet attaquer en justice le slogan en anglais de la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024. "On est surpris (de cette attaque, ndlr) car depuis le départ, on a bien fait le choix d'avoir une signature dans les deux langues officielles du Comité international olympique (CIO), le français et l'anglais", explique Michaël Aloisio, directeur général adjoint du comité de candidature de Paris aux JO 2024, invité d'Europe Soir vendredi. 

Une version française. "On a d'ailleurs projeté les deux slogans sur la tour Eiffel le 3 février", rappelle-t-il encore. Le slogan "Made for sharing" a en effet son équivalent en français : "Venez partager". 



"L'objectif était de s'adresser aux journalistes étrangers". Pour le collectif qui veut lancer des poursuites judiciaires, la cérémonie de lancement, "intégralement en anglais", constitue également une "insulte caractérisée à la langue française", selon la lettre de mise en demeure. "Le 3 février, c'était le lancement de la campagne de promotion internationale de la candidature, avec comme objectif de s'adresser au monde et donc devant des journalistes étrangers", défend encore Michaël Aloisio. 

"Et jusqu'au 13 septembre, notre cible, c'est de convaincre les membres du CIO qui voteront ce jour-là et tous les membres qui voteront seront des étrangers ", souligne le cadre du comité, avant de conclure : "Si on veut faire gagner la France et faire revenir les Jeux en 2024, il faut d'abord que les étrangers nous comprennent bien."