Sextape : les maîtres-chanteurs voulaient un million d'euros de Valbuena

  • A
  • A
Sextape : les maîtres-chanteurs voulaient un million d'euros de Valbuena
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Une enquête du magazine M parue vendredi montre dans le détail comment un des maîtres-chanteurs a pu se procurer la sextape de Mathieu Valbuena.

Dans une enquête publiée vendredi par le magazine M du Monde, l'histoire du chantage à la sextape auprès du Bleu Mathieu Valbuena est racontée dans ses moindres détails. On y apprend, entre autres, que les maîtres-chanteurs voulaient dans un premier temps soutirer un million d'euros au joueur de l'OL.

Transfert de données. Axel Angot, informaticien de profession, orbite dans le monde des sportifs pour proposer ses services. C'est lui qui aurait mis la main sur la vidéo compromettante. Lors de sa garde à vue le 13 octobre dernier, l'homme s'est présenté comme un "ami" de Valbuena, rapporte Le Monde. Il s'occupe de son informatique, de son ordinateur, l'a aidé à vendre sa maison d'Aix-en-Provence, etc. C'est en septembre 2014, à Paris, alors qu'il aide le Bleu à transférer ses contacts d'un Blackberry à un iPhone qu'il a eu accès à la vidéo intime mettant en scène le footballeur et sa compagne. Mais, devant les enquêteurs, Axel Angot dément : il a obtenu la sextape par un tiers, un "ami" de Valbuena.

Un million. Quelle que soit la provenance de la vidéo, Axel Angot et un comparse aussi à l'origine du chantage, Mustapha Zouaoui, sont ambitieux. Selon l'enquête de M, un agent de joueurs basé à Marseille a été abordé par les deux maîtres-chanteurs qui lui montrent la vidéo. "J’ai immédiatement reconnu l’homme comme étant Mathieu Valbuena. Axel et Sata m’ont dit qu’ils voulaient contacter Valbuena pour le faire chanter et lui soutirer du fric", a-t-il expliqué aux enquêteurs. Il a aussi ajouté que, dans un premier temps, ils voulaient réclamer un million d'euros en échange de la destruction de la sextape avant de rabaisser leurs exigences à 150.000 euros.