Sécurité du marathon de Paris : "on a aussi fait appel à des physionomistes"

  • A
  • A
Sécurité du marathon de Paris : "on a aussi fait appel à des physionomistes"
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

"Le dispositif prévu a été considérablement renforcé", assure au micro d'Europe 1 le directeur du marathon de Paris Edouard Cassignol. 

INTERVIEW

Sécurité renforcée, anniversaire et performance tenteront de trouver un terrain d'entente dimanche à l'occasion du marathon de Paris, pour une 40e édition forcément particulière en raison de la menace terroriste. Edouard Cassignol, directeur du marathon, explique au micro d'Europe 1 les mesures de sécurité qui s'appliqueront à cette course qui a démarré à 8h45 des Champs Elysées. 

Vigiles, bénévoles et... physionomistes. "On a significativement renforcé à la fois le nombre de vigiles et d'agents de sécurité sur les zones sensibles : zone départ, zone arrivée et quelques zones sur le parcours", assure le directeur du marathon de Paris. "On a aussi fait appel à des physionomistes, qui sont chargés de donner l'alerte aux forces de police à proximité", révèle Edouard Cassignol. "Pour terminer, on a 3.000 bénévoles et tous ont été sensibilisés à ce thème de la sécurité en cas de comportement alarmant". 

Bagages et coureurs seront fouillés. Près de 50.000 participants (57.000 inscrits) sont attendus sur les 42,195 km d'un parcours qui traverse Paris d'est en ouest, entre Bois de Boulogne et Bois de Vincennes. De nombreux spectateurs et familles de participants, soit des dizaines d'autres milliers de spectateurs, sont également attendus. "On a renforcé la fouille des bagages", explique donc Edouard Cassignol. "Il y a près de 30% des coureurs qui arrivent le matin avec un sac à dos et qui déposent leurs effets personnels dans les consignes bagages et donc là le site a été renforcé, avec des détecteurs de métaux notamment".