Salaires de Ligue 1 : ces montants étonnants

  • A
  • A
Salaires de Ligue 1 : ces montants étonnants
De gauche à droite : Clément Grenier, Antoine Kombouaré et Marco Verratti. @ Photos AFP
Partagez sur :

Le vaste dossier du journal L’Equipe, consacré aux émoluments des acteurs du championnat de France, met au jour plusieurs surprises. 

Ce n’est pas étonnant : le PSG verse sept des dix plus gros salaires du championnat de France. Certains émoluments dévoilés vendredi par le journal L’Equipe apparaissent en revanche surprenants, voire même incongrus. Focus sur ces chiffres qu’on n’avait pas vu venir.

  • Verratti, un salaire multiplié… par 13 !

Depuis son arrivée à l’été 2012, Marco Verrattin’a pas seulement connu une progression fulgurante sur le terrain. L’Italien, figure incontournable du PSG, a ainsi multiplié son salaire par… 13 ! Selon L’Equipe, le "Hibou" est passé de 60.000 euros mensuels brut par mois à 800.000 euros brut, en comptant son salaire fixe ainsi que diverses primes. Et ce n’est peut-être pas fini : pour garder Verratti, courtisé par les plus grands clubs européens, le PSG pourrait encore l’augmenter.

  • Trapp, Krychowiak, Ben Arfa, Grenier : ces très chers remplaçants

Eux sont payés pour… ne pas jouer. Au PSG, Kevin Trapp, Grzegorz Krychowiak et Hatem Ben Arfa, tous remplaçants, gagnent malgré tout près de 400.000 euros mensuels brut chacun ! Mais le club parisien n’a pas le monopole de la générosité. A Lyon, Clément Grenier est ainsi le troisième joueur le mieux rémunéré de son club, avec 320.000 euros brut mensuels. Le milieu de terrain n’a pourtant joué que 35 minutes cette saison…

  • A Nice, les stars et les autres

Football-Ligue-1-Nice-champion-C-est-possible-mais-c-est-difficile-previent-Balotelli

Photo VALERY HACHE / AFP

Pour attirer des stars, il n’y a pas de secret : il faut sortir le carnet de chèques. Nice n’échappe pas à la règle et se montre généreux avec ses vedettes. Mario Balotelli (450.000), Dante (250.000), Younes Belhanda (200.000) et l’entraîneur Lucien Favre (200.000) gagnent nettement plus que le reste de l’équipe. Mathieu Bodmer, cinquième salaire du club, apparaît bien loin avec ses 85.000 euros par mois, alors qu’Alassane Pléa, auteur de déjà 10 buts en Ligue 1, ne touche "que" 40.000 euros mensuels. Mais si Nice continue sa magnifique saison, plusieurs joueurs pourraient bien toquer à la porte de leur président pour demander une augmentation.

  • Mbappé, 17 ans et déjà 85.000 euros par mois

A seulement 17 ans, Kylian Mbappé est déjà un phénomène. L’attaquant de Monaco, qui a marqué un triplé contre Rennes mardi soir en coupe de la Ligue, fait déjà saliver les plus grands clubs européens. Pour le garder, le club de la Principauté lui verse (déjà) un bon petit salaire : 85.000 euros mensuels par mois, soit à peu près les émoluments que le "vétéran" Valère Germain (95.000 euros). Mais il en faudra sans doute beaucoup, beaucoup plus à Monaco pour garder le jeune prodige.

  • La générosité de l’OM pas récompensée

Les joueurs de l’OM vivent une saison difficile, avec une décevante 9e place en Ligue 1 et une élimination contre Sochaux en coupe de la Ligue. Ils peuvent tout de même se consoler en regardant leur compte en banque. Car les joueurs marseillais gagnent en moyenne 130.000 euros mensuels brut à ses joueurs, ce qui en fait le quatrième club français le plus attractif financièrement. Une générosité pas vraiment récompensée sur le terrain… pour le moment.

  • Kombouaré, pas un "petit"

Guingamp ne possède certes pas un des plus gros budgets de Ligue 1, mais il paye plutôt bien. Le coach de l’En Avant, Antoine Kombouaré, est ainsi le plus gros salaire du club, avec 110.000 euros mensuels brut. Ce qui en fait même le cinquième entraîneur le mieux payé de France, devant Jocelyn Gourvennec (Bordeaux), Bruno Genesio (Lyon) ou encore Christophe Galtier (Saint-Étienne). Étonnant mais pas illogique, puisque Guingamp est actuellement 6e de Ligue 1.

  • Martin, presque gratuit… jusqu’ici

Dijon, promu cet été en Ligue 1, a la masse salariale la moins coûteuse du championnat. Un joueur gagne pourtant un très beau salaire : Marvin Martin. Le joueur prêté par Lille émarge à 180.000 euros brut par mois, dont 100.000 à 120.000 euros payés par le LOSC. Le reste est pris en charge par Dijon en fonction de son nombre de matches joués. Sauf que depuis le début de la saison, Martin n’a joué que 29 minutes, la faute à de nombreuses blessures. Conséquence : Dijon ne lui a rien versé pour le moment. Une bonne nouvelle pour les finances dijonnaises, moins pour l’équipe…