Saint-Etienne - Rennes : le match arrêté 15 minutes après l'intrusion de supporters

  • A
  • A
Saint-Etienne - Rennes : le match arrêté 15 minutes après l'intrusion de supporters
Des supporters ont forcé l'entrée du stade, alors que la rencontre devait se disputer à huis-clos. @ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Alors que le match devait se disputer à huis-clos, des supporters ont forcé l'entrée et se sont installés près du virage sud.

Le match entre Saint-Etienne et Rennes, joué à huis clos, a été arrêté pendant un quart d'heure en raison de l'entrée de dizaines de supporters dans le stade, dimanche après-midi lors de la 34e journée de Ligue 1. Les supporters, qui s'étaient rassemblés à l'extérieur du stade Geoffroy-Guichard, ont forcé l'entrée et se sont installés près du virage sud.

Ils évacuent le stade après une dizaine de minutes. On jouait la 18e minute, et l'arbitre Ruddy Buquet a arrêté la rencontre, qui affichait un score de 0-0. Dominique Rocheteau, conseiller sportif de l'ASSE, et le président Roland Romeyer sont allés à leur rencontre. "Il y a des stadiers, des gendarmes, des policiers. Ce n'est pas facile, mais malheureusement, si on répond... J'ai discuté avec le capo (leader des ultras, ndlr), c'est bon, ils quittent le stade, j'espère", a dit Roland Romeyer sur beIN Sports. Au bout d'une petite dizaine de minutes, les supporters ont évacué la tribune dans le calme. Quelques pétards ont explosé.

Huis-clos en raison d'usage d'engins pyrotechniques. La commission de discipline avait infligé mi-avril à l'ASSE un match à huis clos au Stade Geoffroy-Guichard. Le club avait été sanctionné pour l'usage d'engins pyrotechniques dont l'un avait sévèrement blessé le responsable de la sécurité du stade, lors du derby gagné 2-0 contre Lyon, le 5 février. Des fumigènes avaient également été utilisés en tribune. Saint-Etienne avait renoncé à faire appel de cette sanction.