Rugby/Top 14 : Castres champion de France en battant Montpellier 29-13

  • A
  • A
Rugby/Top 14 : Castres champion de France en battant Montpellier 29-13
Montpellier s'est heurté à la défense héroïque des Castrais.
Partagez sur :

Les Castrais ont battu Montpellier, pourtant premier de la saison régulière, et remportent le Bouclier de Brennus. 

Ils l'ont fait ! Les joueurs du Castres Olympique ont déjoué les pronostics et remporté la finale du Top 14 en battant Montpellier, 29-13, samedi au Stade de France.

6ème de saison régulière, le club tarnais a fait tomber le 1er après avoir déjà bousculé la hiérarchie en barrages à Toulouse (23-11) puis en demi-finales face au Racing 92 (19-14).

Les Castrais héroïques en défense. Face à des joueurs du MHR hors sujet en première mi-temps, les Castrais ont inscrit un essai par Julien Dumora (39ème minute), transformé par Benjamin Urdapilleta qui a également inscrit cinq pénalités (7ème, 14ème, 19ème, 30ème, et 62ème), pour mener 19-6 à la pause, les Montpelliérains ayant marqué deux pénalités par François Steyn (11ème) et Ruan Pienaar (34ème).

Au retour des vestiaires, Montpellier a cru pouvoir entretenir l'espoir en inscrivant un essai de pénalité à la 55ème, après une longue séquence offensive, qui a mené à l'exclusion temporaire de Jacquet. Mais les Castrais, héroïques en défense, bien qu'en infériorité numérique, ont tué le match à la 76ème minute avec un essai de Mafi, une nouvelle fois transformé par Urdapilleta. 



Montpellier craque sur ses points forts. Pour le MHR, premier de la saison régulière et impressionnant en demi-finales contre Lyon (40-14), le camouflet est énorme. Mais l'équipe est passée complètement à côté de sa finale, peut-être en raison de la pression pesant sur les épaules du grand favori, et a failli dans tous ses secteurs habituellement forts. Au pied d'abord : Pienaar, si précis en demi-finales contre Lyon, a ainsi manqué deux pénalités, dont celle qui aurait permis au MHR de revenir à six points à quinze minutes de la fin. Après avoir tapé directement en touche sans en avoir le droit (28ème), comme avant lui, Jesse Mogg.

Les Héraultais ont également péché en touche. Une faute de leur part dans ce secteur a ainsi amené la pénalité du 9 à 3 pour Castres. Puis un ballon volleyé en ballon mort par Van Rensburg a permis aux Tarnais de bénéficier d'une mêlée à cinq mètres de l'en-but montpelliérain, pour au final l'essai du break signé de Dumora. 

Grâce à son collectif, son sens du sacrifice et son esprit de corps sans faille, Castres remporte son 5e Bouclier de Brennus, après 1949, 1950, 1993 et 2013.