Rugby/Six Nations : Goujon et Le Roux seuls changements au sein du XV de France face à l'Angleterre

  • A
  • A
Rugby/Six Nations : Goujon et Le Roux seuls changements au sein du XV de France face à l'Angleterre
Loann Goujon remplacera Yacouba Camara en troisième ligne samedi.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

L'équipe de France, qui affrontera samedi soir le XV de la Rose, sera presque inchangée par rapport à celle qui a rencontré l'Ecosse dimanche dernier. 

Le sélectionneur du XV de France Guy Novès n'a opéré jeudi que deux changements pour affronter l'Angleterre samedi soir au Stade de France en clôture du Tournoi, en titularisant Loann Goujon et Bernard Le Roux en troisième ligne.

Le choix de la puissance. Le Bordelais qui a longtemps joué à La Rochelle et le Racingman de 26 ans d'origine sud-africaine remplacent Yacouba Camara et Wenceslas Lauret pour apporter un surcroît de puissance. Goujon, qui revêtira le N.8, n'avait plus commencé en Bleu depuis le dernier match du Tournoi-2015, perdu face à l'Angleterre à Twickenham 55 à 35. Le Roux, lui, n'avait plus été titulaire depuis la déroute en quart de finale de Coupe du monde face aux All Blacks en octobre (62-13). Retenu par son mariage en Afrique du Sud, il avait manqué le début du Tournoi.

Pour le reste, l'équipe qui débutera est inchangée par rapport à celle défaite en Ecosse (29-18) dimanche dernier. La première ligne notamment sera mené notamment par Jefferson Poirot, Rabah Slimani et le capitaine talonneur Guilhem Guirado. 

Trinh-Duc conservé. François Trinh-Duc, 29 ans, est aussi reconduit malgré sa prestation sans relief livré dimanche dernier face au XV du Chardon. Pour sa première titularisation de l'ère Novès, le demi d'ouverture de Montpellier avait manqué une transformation et une pénalité, pourtant face aux poteaux. 

Priver l'Angleterre du Grand Chelem. Vainqueur de ses deux premiers matches contre l'Italie et l'Irlande puis défait face au pays de Galles et l'Ecosse, le XV de France n'a plus aucune prétention dans le compétition. Mais il trouvera source de motivation dans l'envie de priver l'Angleterre, déjà assurée du titre, d'un premier Grand Chelem depuis 2003.

Le XV de départ :

Spedding - Fofana, Fickou, Mermoz, Vakatawa - (o) Trinh-Duc, (m) Machenaud - Le Roux, Goujon, Chouly - Maestri, Flanquart - Slimani, Guirado (capitaine), Poirot

Remplaçants : Chat, Atonio, Chiocci, Jedrasiak, Lauret, Bézy, Plisson, Médard