Rugby/Cocaïne : Ali Williams n'est plus ambassadeur du Racing 92

  • A
  • A
Rugby/Cocaïne : Ali Williams n'est plus ambassadeur du Racing 92
Ali Williams est poursuivi pour achat de cocaïne.@ KAZUHIRO NOGI / AFP
Partagez sur :

L'entraîneur Laurent Travers a indiqué mercredi qu'Ali Williams, poursuivi pour achat de cocaïne, s'assurera plus sa mission de relations publiques auprès du club.

Ali Williams, le deuxième ligne néo-zélandais arrêté pour avoir acheté de la cocaïne et mis à pied par le Racing 92, n'assumera plus sa mission de relations publiques auprès du club, a indiqué mercredi son entraîneur Laurent Travers. Le champion du monde 2011, recruté fin 2015 par le Racing pour assurer des fonctions de représentation auprès de la société de vin du président Jacky Lorenzetti et de conseil auprès de son compatriote Dan Carter, avant de revenir sur le terrain cette saison, "n'est plus ambassadeur du club", a déclaré l'entraîneur des avants lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match au Plessis-Robinson.

Une faute qui relève de la "vie privée". Arrêté dans la nuit de vendredi à samedi à Paris en compagnie de l'Australie James O'Connor en possession de 2,4 grammes de cocaïne, Ali Williams sera convoqué par le tribunal pour "achat de stupéfiants" dans le cadre d'une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (plaider-coupable). Ali Williams, "très bien intégré et qui faisait ce qu'il fallait pour l'ensemble du club", a commis "une erreur inexcusable", a ajouté Laurent Travers. "Mais il reste avant tout un homme" et sa faute relève de "la vie privée", a aussi souligné son entraîneur, confronté à une avalanche de problèmes extra-sportifs chez ses joueurs cette saison.