Rugby : lourdement sanctionné par l'EPCR, Boudjellal contre-attaque

  • A
  • A
Rugby : lourdement sanctionné par l'EPCR, Boudjellal contre-attaque
"Ce que je crains, c'est le côté mormon de l'EPCR avec les Gallois et les Irlandais", avait déclaré Mourad Boudjellal au mois de février.
Partagez sur :

Sanctionné pour des propos tenus à l'encontre de l'European Professional Club Rugby, Mourad Boudjellal a porté plainte pour "harcèlement" et prévoit de le faire à nouveau pour "diffamation".

Mourad Boudjellal a écopé d'une lourde amende de 75.000 euros par l'European Professional Club Rugby pour ses propos en janvier visant l'EPCR, a appris l'AFP mardi. Un "harcèlement" et un "abus de pouvoir" contre lesquels le président du RC Toulon entend porter plainte.

Retrait de cinq points avec sursis pour le RCT. La commission de discipline indépendante de l'EPCR, réunie à Londres le 4 juillet, a également annoncé mardi avoir infligé 25.000 euros d'amende avec sursis à Mourad Boudjellal et sanctionné le RCT d'un retrait de cinq points avec sursis dans un délai de trois ans si une nouvelle infraction était constatée.

A l'issue de la cinquième journée de Coupe d'Europe entre Toulon et Trévise le 14 janvier, Mourad Boudjellal avait réagi à une citation de son joueur Mathieu Bastareaud devant la commission de discipline pour "des propos qui, entre autres, démontraient un comportement homophobe, et faisaient preuve de discrimination, insultaient différents groupes et jetaient le discrédit sur le rugby par des attaques, des critiques et des paroles dénigrantes", a asséné l'EPCR dans son communiqué.

Boudjellal avait évoqué "le côté mormon de l'EPCR". A l'époque, Mourad Boudjellal avait déclaré : "Je suis inquiet. Ce que je crains, c'est le côté mormon de l'EPCR avec les Gallois et les Irlandais. Ce sont des gens qui vendent de la morale alors qu'ils n'en ont pas. Les mêmes qui ont des ministres qui se font fouetter dans le privé mais qui passent pour des mecs 'clean' en public."

"Pour refléter la gravité de cette conduite inappropriée, la commission de discipline indépendante a déterminé que Mourad Boudjellal est condamné à une amende de 75.000 euros (payable immédiatement) et une autre amende de 25.000 euros avec sursis pendant trois ans pour toute infraction ou comportement inapproprié similaire de la part de Mourad Boudjellal dans n'importe quelle association de rugby."

Boudjellal a porté plainte pour "harcèlement". "C'est un abus de droit total ! Un organisme de droit privé suisse ne peut en aucun cas me sanctionner, pour propos homophobes en plus, ce qui est assez grave et ne fait pas du tout partie de mes idées", a dénoncé Mourad Boudjellal auprès de l'AFP mardi.

Le président du RCT a assuré avoir déjà porté plainte pour "harcèlement" auprès du Tribunal correctionnel de Toulon contre une organisation qui "abuse de son pouvoir pour tenter d'intimider tous ceux qui tentent de lui résister". A défaut de pouvoir "faire appel d'une décision qui n'existe pas", Mourad Boudjellal prévoit désormais de porter plainte pour "diffamation".