Rugby : l'état de santé de Jonah Lomu dégradé par la prise de créatine ?

  • A
  • A
Rugby : l'état de santé de Jonah Lomu dégradé par la prise de créatine ?
@ WILLIAM WEST / AFP
Partagez sur :

Selon un All Black qui a côtoyé Lomu dans les années 1990, le célèbre rugbyman a pris de la créatine, un produit qui peut-être dangereux pour les reins.

C'est un ancien All Black qui l'a révélé. Selon l'ailier Joeli Vidiri, la mort de Jonah Lomu le 18 novembre dernier pourrait être directement liée à la prise de créatine, révèle-t-il dans une interview accordée lundi au Telegraph

"Avant et après l'entraînement". Selon le joueur qui a joué pour l'équipe nationale des Fidji puis pour celle de Nouvelle-Zélande à partir de 1995, Jonah Lomu a commencé à prendre de la créatine à l'âge de 20 ans, en 1995, année de sa première Coupe du monde. "On nous donnait un grand pot de créatine à intervalles réguliers. On avait l’habitude de mixer ça avec de l’eau", raconte-t-il. "Je ne me rappelle pas quelle dose on prenait, mais on en prenait avant et après l'entraînement. Jonah en prenait aussi", se remémore-t-il. La créatine, qui a des effets néfastes sur les reins, a pu aggraver l'état de santé de l'icône du rugby qui souffrait du syndrome néphrétique congénital qui entraîne un dysfonctionnement d'une partie des reins. Greffé en 2004, il avait continué à en souffrir.

"Prêts à faire n'importe quoi". Pour Joeli Vidiri qui souffre de la même maladie, c'est l'envie de réussir qui les poussait à prendre ce produit : "nous étions jeunes, désespérés d’atteindre notre objectif et de briller, nous étions prêts à faire n’importe quoi pour faire carrière dans le rugby", explique-t-il au Telegraph. "Il y avait beaucoup de pression. On commençait seulement à être payés, c’était semi-professionnel. On n’avait pas le choix, il fallait être performant, semaine après semaine", ajoute-t-il. 

Une substance présente dans le muscle. La créatine est une molécule naturellement présente dans nos muscles mais aussi dans le poisson et la viande. En s'alimentant, les humains en ingèrent donc. C'est dans les années 1980 qu'elle commence à être recréer en laboratoire artificiellement. Aujourd'hui, présentée comme un complément alimentaire, elle est commercialisée. La créatine permet au muscle de se mouvoir en libérant son énergie. Plus un sportif en stocke et plus il sera explosif lors d'efforts courts.