Rugby : les Argentins "sont tombés les armes à la main"

  • A
  • A
Rugby : les Argentins "sont tombés les armes à la main"
Le capitaine argentin Agustin Creevy était abattu après la défaite contre l'Australie. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

L'AVIS DU CONSULTANT - Notre consultant Eric Blanc a été impressionné par les Pumas, mais les Australiens ont su exploiter leurs erreurs. 

"Les Argentins sont cabossés, ils ont mal à la tête, mal au cœur." Notre consultant Eric Blanc a résumé le sentiment des Pumas, "tombés les armes à la main" contre l’Australie en demi-finale de la Coupe du Monde, malgré une superbe résistance (29-15). Mais, pour notre consultant, "les Argentins ont très mal démarré, après des fautes de débutants où ils prennent un essai en bout de ligne". En effet, ils ont encaissé quatre essais, dont deux sur des fautes largement évitables en première période. Ces erreurs d’inattention ont coûté cher à cette très belle équipe d’Argentine.

"L’Australie a été pragmatique". Mais, au final, les Wallabies ont largement mérité leur place en finale contre la Nouvelle-Zélande, juge Eric Blanc. "L’Australie a quand même gagné quatre essais à zéro. Les Argentins ont eu la possession (55%), mais l’Australie a été pragmatique, avec une grosse défense." Car les Wallabies n’ont assuré leur victoire qu’en toute fin de rencontre, avec le quatrième essai signé Adam Ashely-Cooper (72e).

"Trop de joueurs importants sont sortis en cours de jeu". Les Pumas ont donc lutté jusqu’au bout pour arracher la victoire, mais ils ont manqué de réalisme dans les 22 mètres adverses. "Trop de joueurs important sont sortis en cours de jeu (Imhoff, Hernandez…), il manquait ces joueurs là, capables de briser les lignes sur les derniers mètres", conclut Eric Blanc.