Rugby : il y a bien eu une faute d'arbitrage lors d'Australie-Ecosse

  • A
  • A
Rugby : il y a bien eu une faute d'arbitrage lors d'Australie-Ecosse
Bernard Foley, le buteur des Wallabies.@ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

La pénalité qui a permis aux Wallabies de se qualifier pour les demies n'aurait pas du être accordée par l'arbitre, ont déclaré lundi les instances internationales du rugby.

World Rugby a reconnu lundi que l'arbitre sud-africain Craig Joubert n'aurait pas dû accorder une pénalité à l'Australie à quelques minutes de la fin du quart de finale qui a eu lieu dimanche lors de la Coupe du monde de rugby. C'est cette pénalité qui a permis aux Wallabies de s'imposer face à l'Ecosse (35-34) et de se qualifier pour la demi-finale. 

Une mêlée plutôt qu'une pénalité. "La décision appropriée aurait été d'accorder une mêlée favorable à l'Australie", a souligné World Rugby en s'appuyant sur les conclusions de sa Commission de l'arbitrage. Craig Joubert, considérant qu'une passe en-avant d'un Écossais avait été reprise en position de hors-jeu par un coéquipier, avait accordé une pénalité à l'Australie, réussie par l'ouvreur Bernard Foley à la 78e minute.

Usage de la vidéo impossible dans ce cas. Or, selon les images visionnées par la Commission de l'arbitrage, un joueur Australien avait touché le ballon avant qu'il fût repris par l'Ecossais finalement pénalisé. World Rugby a rappelé que le recours à l'arbitrage vidéo (TMO) est réservé à la validation des essais ainsi qu'au visionnage des brutalités. Selon World Rugby, il s'agit du premier incident sérieux d'arbitrage alors que 44 des 48 matches du Mondial ont déjà été joués. 

Craig Joubert déjà critiqué en 2011. L'arbitrage de Craig Joubert avait été stigmatisé par les joueurs écossais après le match. Cet arbitre avait dirigé la finale du mondial-2011 remportée par les All Blacks (8-7). Son arbitrage avait alors aussi été contesté par les joueurs et l'encadrement français qui lui reprochaient d'avoir omis de siffler plusieurs pénalités en leur faveur au cours des vingt dernières minutes.