Rugby : Angleterre-France, un crunch centenaire

  • A
  • A
Rugby : Angleterre-France, un crunch centenaire
En mars dernier, les Anglais avaient pris le meilleur sur les Français (55-35). @ GLYN KIRK / AFP
Partagez sur :

L'équipe de France de rugby affronte l'Angleterre pour la centième de fois de son histoire, samedi soir à Twickenham. 

La rivalité entre la France et l'Angleterre entre dans une nouvelle ère. Les deux équipes disputent samedi soir le centième "crunch" de l'histoire, en match de préparation à la Coupe du Monde, à Twickenham. Les hommes de Philippe Saint-André, qui travaillent d'arrache-pied depuis de longues semaines, jouent leur première rencontre amicale avant le coup d'envoi du Mondial, à la mi-septembre. Cinq mois après un Angleterre-France de légende, perdu 55 à 35, les Bleus retournent dans l'antre du rugby anglais, théâtre de combats aussi intenses que légendaires. Retour sur l'histoire de cette rencontre à part dans le monde de l'ovalie.  

  • Le bilan : l'Angleterre largement devant

Le bilan des confrontations directes penche largement en faveur du XV de la Rose. Depuis la première rencontre disputée en 1906, les Anglais l'ont emporté à 54 reprises, contre 38 victoires pour les Tricolores et 7 matches nul. Les plus larges victoires françaises ont été remportées par 25 points d'écart, en 1972 à Colombes (37 à 12), puis en 2006 au Stade de France (31 à 6). A l'inverse, les Anglais avaient humilié les Français en 1911 avec un succès fleuve, 37 à 0.

Quarante-cinq de ces crunches ont par ailleurs été disputées dans le mythique stade de Twickenham, où la France ne s'est imposée qu'à 11 reprises. La dernière fois, c'était en août 2007, en match de préparation à la Coupe du Monde (21-15). Depuis, les Bleus restent sur quatre défaites, la dernière en mars dernier dans le tournoi des Six nations, au terme du crunch le plus prolifique de l'histoire, perdu sur le score insensé de 55 à 35.

  • En Coupe du Monde : la Rose piquante

En Coupe du Monde, les meilleurs ennemis français et anglais se sont affrontés cinq fois. Le XV de la Rose mène légèrement au score, avec trois victoires à deux. Mais ne vous y trompez-pas : les Anglais ont souvent trouvé un malin plaisir à sonner le glas des derniers espoirs tricolores. En 1991, ils s'étaient imposés en quart de finale, au Parc des Princes, devant un public français abattu (10-19). En 2003, les futurs champions du monde anglais n'avaient laissé aucune chance aux Bleus, sous le déluge de Sydney (7-24).

Quatre ans plus tard, rebelote. Affront supplémentaire : les Anglais avaient réalisé un coup de Trafalgar parfait en s'imposant sur la pelouse du pays hôte, une nouvelle fois en demi-finale. Cette fois-ci, c'est le public du Stade de France qui s'était éteint, abasourdi par les coups de pied mortels de Jonny Wilkinson (9-14). Si la victoire du XV de France en match pour la troisième place en 1995 reste anecdotique, l'honneur tricolore a été en partie lavé lors de la dernière édition. En 2011, les Français, finalistes malheureux, avaient créé la sensation en éliminant les Anglais en quart de finale (19-12). Avant, qui sait, de se retrouver une nouvelle fois cette année.