Tsonga prend un bon départ

  • A
  • A
Tsonga prend un bon départ
@ REUTERS
Partagez sur :

ROLAND EN UN CLIC - Tsonga passe facilement au second tour. Alizé Cornet se qualifie aussi.

Tsonga assure. Tranquille comme Tsonga dimanche après-midi sur le court central. Le Français n'a fait qu'une bouchée du Tchèque Jan Hajek, 121e mondial (6-3, 6-2, 6-2). Des coups assurés sans jamais chercher des points impossibles, quelques très beaux points, etc. Le Manceau s'est rassuré et ne s'est pas éternisé sur le court. Une bonne chose en prévision des tours suivants. A lire : Un Tsonga tranquille

Un bon départ. "C'était pas mal, une bonne prestation, mais je peux beaucoup mieux jouer", a expliqué Jo-Wilfried Tsonga juste après la rencontre. L'année dernière, il avait dû batailler pendant cinq sets face à l'inconnu allemand Daniel Brands. Dimanche, Tsonga n'a pas reproduit la même erreur.

Alizé Cornet, 930

© MAXPPP

Alizé, première de cordée. Première sur le court et première qualifiée. Après un début de match un peu compliqué, la Française Alizé Cornet s’est ressaisie pour battre Renata Voracova (6-4, 6-2). Au prochain tour, elle sera opposée à Alisa Kleybanova ou Llagostera Vives. Encore un adversaire, a priori, à sa portée.

Un meilleur départ. Ce n’est jamais évident de démarrer Roland-Garros le premier jour. Tout au long de la partie, Alizé Cornet était très tendue. La Française devait certainement avoir en mémoire sa défaite surprise au même stade, l’année dernière. Mais très rapidement, elle a repris ses repaires sur le court Suzanne Lenglen pour s’imposer. A lire : Cornet: "Une boule au ventre"

Maxime Teixeira, 930

© REUTERS

Teixeira, bonne première. Après pratiquement quatre heures de lutte, Maxime Teixeira est venu à bout de Vincent Millot. Les deux Tricolores ont fait honneur à leur wild-card, et c'est finalement Teixeira, 22 ans, qui a le mieux terminé la partie (6-2, 5-7, 6-7, 6-4, 6-1). Le jeune joueur aura certainement l'honneur d'affronter Roger Federer au prochain tour. Pour ça, il faut quand même que le Suisse batte Feliciano Lopez lundi.

Gicquel trop court. Alors qu'il remplaçait Lleyton Hewitt, forfait de dernière minute, le Français n'aura jamais réussi à inquiéter Albert Montanes. L'Espagnol est un joueur qui adore la terre battue. En fond de court, il a baladé le Français pour s'imposer facilement (6-4, 6-4, 6-2).

Les qualifiés écartés. Quatre Français ont réussi à sortir des qualifications. Deux ont déjà pris la porte après le premier tour. Opposé à Sergiy Stakhovsky, David Guez a bien commencé la partie avant de s'effondrer. L'Ukrainien a en effet imposé sa loi et a remporté la rencontre en quatre manches (6-7, 6-3, 6-3, 6-3). Fin de l'aventure également pour Augustin Gensse. Lui aussi Issu des qualifications, le natif de Mont-de-Marsan s'est heurté à Stanislas Wawrinka (4-6, 6-3, 6-4, 6-2).

Ferrer impressionne. Il fait partie des outsiders à Roland-Garros. David Ferrer a fait honneur à son rang en infligeant une véritable démonstration au Finlandais Jarkko Nieminen (6-3, 6-3, 6-1). L'Espagnol n'a raté aucun coup. A chaque set, il a fait le break très rapidement pour se détacher progressivement au score. Une victoire très solide.

Stosur sans problème. Finaliste malheureuse l'année dernière, Samantha Stosur a passé sans encombre le premier tour de Roland-Garros. L'Australienne, tête de série n°8, s'est imposée devant la Tchèque Iveta Benesova (6-2, 6-3), dimanche matin, sur le Court Philippe Chatrier. Elle pourrait croiser la route de la Française Marion Bartoli en huitièmes de finale.

L’hommage Alizé Cornet. La Française a porté un ruban noir lors de son premier match, dimanche à Roland-Garros. Un bandeau très fin pour rendre hommage au fiancé de son amie Virginie Razzano, décédé lundi des suites d'une tumeur au cerveau.