"Rafa VS Djoko" : Nadal "proche de la sortie"

  • A
  • A
"Rafa VS Djoko" : Nadal "proche de la sortie"
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

EPISODE #2 - Nadal a souffert pour venir à bout de John Isner en cinq manches.

LE MATCH DU JOUR

Nadal a tremblé. D'habitude avec lui, c'est la terre qui tremble. Cette fois, c'est lui qui a tremblé. Pour la deuxième fois seulement depuis ses débuts porte d'Auteuil, Rafael Nadal a été mené deux sets à un. Mais ce qu'il n'avait pas réussi à faire il y a deux ans en huitièmes de finale face au Suédois Robin Söderling, il a réussi à le faire face au géant américain John Isner, (sans doute à jamais) le vainqueur du plus long match de l'histoire du tennis l'an dernier, à Wimbledon. Après avoir concédé deux manches de suite au jeu décisif, le "taureau de Manacor" a relevé la tête et s'est rué sur son adversaire dès le début du quatrième set en faisant le break à 1-1. Il a ensuite multiplié les coups de poignet en coup droit et les coups de corne en passing. Ce match marathon de plus de 4 heures, conclu sur le score de 6-4, 6-7[2] 6-7[2], 6-2, 6-4) lance d'emblée le Majorquin dans le tournoi. Cela pourrait se révéler être un avantage pour les tours suivants...

LEUR ETAT DE FORME

Djokovic s'est préparé. Les deux meilleurs joueurs mondiaux jouent évidemment en décalé. Et ce sera le cas jusqu'aux demi-finales, s'ils y parviennent. Mais après sa démonstration de lundi face à Thiemo de Bakker, on voit mal comment "Nole" ne pourrait pas en être. Un physique hors du commun, une capacité quasi unique à prendre la balle très tôt, un tennis d'une propreté incroyable. Le vainqueur du diptyque Madrid-Rome est bien le favori du tournoi. Mercredi, les organisateurs lui ont même réservé les honneurs du central alors que Roger Federer évoluera, lui, sur le Suzanne Lenglen. Comme un signe de reconnaissance...

LEURS DECLAS

Nadal s'est "senti proche de la sortie". Interrogé à sa sortie du court par Cédric Pioline, Nadal a eu ses mots, et en français s'il vous plaît : "très difficile". Oui, ce fut très difficile. Il l'a confirmé quelques minutes plus tard en conférence de presse. "Je me suis senti en danger, proche de la sortie. J'avais beaucoup de mal à lire son service et j'étais frustré parce que je n'ai eu qu'une balle de break contre moi sur tout le match." Contre lui, Nadal a clairement eu aussi une partie du public, qui a pris fait et cause pour l'Américain dégingandé. Et ce n'est pas les quelques mots qu'il a prononcés en français qui risque de faire de lui le chouchou d'un public du central qui lui préfère nettement Roger Federer.

Djokovic optimiste. "Je vais essayer de conserver le même niveau de jeu". Annonçant son match à venir sur Twitter, mercredi après-midi (en troisième match), Novak Djokovic a fait part de ses espérances. On souhaite donc bien du courage à son adversaire du jour, le Roumain Victor Hanescu, 60e mondial et vainqueur difficile du Français Benoît Paire au premier tour.