Pas de Li pour Bartoli

  • A
  • A
Pas de Li pour Bartoli
@ REUTERS
Partagez sur :

ROLAND EN UN CLIC - Bartoli, battue en demies, ne retrouvera pas la Chinoise Li en finale.

La bonne cuisine de Schiavone. Francesca Schiavone était la seule des quatre demi-finalistes dont la terre battue est la surface de prédilection. Et jeudi, ça s'est vu. L'Italienne a tout fait : lifts, amorties, montées à contre-temps, déplacements, une démonstration de jeu sur terre. Après six premiers jeux serrés, l'Italienne a placé un coup d'accélérateur ensuite, réussissant le break au huitième jeu pour conclure l'affaire à 6-3 en 40 minutes. Breakée d'entrée sur son premier jeu de service dans le deuxième set, Schiavone est ensuite revenue rapidement au score avant de réussir le break dans le fameux septième jeu. Plus constante, la tête de série n°5 a réussi à conclure l'affaire sur le service de la Française (6-3, 6-3). A lire : Bartoli, la fin du rêve

Marion Bartoli, face à Na Li (930x620)

© REUTERS

Bartoli sans regrets. La Française, battue relativement sèchement, n'est pas apparue abattue au bord du court. A aucun moment, elle n'a semblé capable de renverser le cours de la rencontre, qui a basculé en faveur de l'Italienne à la moitié du premier set. Mais la Française n'a pas raté le rendez-vous de cette demi-finale, se livrant à fond sur tous les points pendant 1h48. "Les conditions étaient difficiles, avec du vent, et avec son lift, c'était sans doute plus favorable pour elle que pour moi, avec mon tennis à plat. Mais elle a été plus forte que moi aujourd'hui (jeudi)", a reconnu la Française, fair-play, au micro de France Télévisions dès la sortie du court. Sa place de demi-finaliste porte d'Auteuil permet à la Française de faire le plein de confiance avant Wimbledon, où elle a été finaliste en 2007.

Schiavone, deux de suite. Francesca Schiavone disputera sa deuxième finale consécutive porte d'Auteuil. Parfaitement entrée dans son tournoi, avec cinq jeux concédés sur les deux premiers matches, l'Italienne a ensuite dû s'employer face à Jelena Jankovic en huitièmes (6-3, 2-6, 6-4) et surtout Anastasia Pavlyuchenkova en quarts (1-6, 7-5, 7-5). Mais jeudi, face à Bartoli, Schiavone, qui fêtera à la fin du mois ses 31 ans, a parfaitement maîtrisé son sujet. Et, samedi, en finale, elle affrontera une deuxième Chinoise cette année en la personne de Na Li. Au troisième tour, la 5e joueuse mondiale avait profité de l'abandon de Shuai Peng dans le deuxième set (6-3, 1-2).

Na Li et Maria Sharapova (930x620)

© REUTERS

Na Li, deux de suite. Vainqueur avec autorité de Maria Sharapova en deux manches (6-4, 7-5), la Chinoise Na Li s'est qualifié jeudi pour sa deuxième finale de Grand Chelem de suite, après l'Open d'Australie en janvier, où elle s'était inclinée en finale face à Kim Clijsters. La Chinoise a fait le break dès le premier jeu de service de la Russe pour s'échapper rapidement à 3-0. La fin du premier set a été décousu, avec quatre breaks consécutifs, mais a finalement souri à Na Li (6-4). Sharapova entama le deuxième set en tête, avec un break, mais se fit rejoindre à 4-4. La Chinoise conclut l'affaire sur le service de Sharapova, grâce à deux double fautes sur les trois derniers points. A lire :Li s'éveille sur terre

Na Li, vainqueur de Sharapova (930x620)

© REUTERS

400 millions de Chinois. La frénésie Na Li s'empare de la Chine. Les commentateurs sont aux anges et les téléspectateurs, devant leur poste. Pour cette première demi-finale d'une Chinoise à Roland-Garros, ils étaient près de 400 millions devant leur TV, jeudi, selon les estimations de Kong Quan, l'ambassadeur de Chine en France, présent en tribune. "C'est la suite de toute une série de succès et le fruit de la coopération entre les deux fédérations, chinoise et française", a-t-il expliqué au micro de France Télévisions. Na Li sera dès lundi la première joueuse chinoise à intégrer le Top 5. Et si elle venait à l'emporter, samedi, on imagine la folie qui pourrait s'emparer de la Chine.

Sharapova, c'est toujours pas ça. Vainqueur des trois autres tournois du Grand Chelem, Maria Sharapova échoue pour la deuxième fois au stade des demi-finales à Roland-Garros. La plus expérimentée et le plus titrée des quatre joueuses du dernier carré n'a pas réussi à élever son niveau de jeu et commis beaucoup trop d'erreurs, concédant pas moins de deux jeux et demi rien que sur des double fautes (dix). "Je n'avais pas atteint ce stade d'un tournoi du Grand Chelem depuis longtemps. Je suis fière de ce que j'ai réussi, même s'il y a encore beaucoup de boulot à faire." La Russe pourra se consoler en se disant qu'à 24 ans, elle était aussi la plus jeune des quatre demi-finalistes. A lire :Sharapova : "elle a été plus forte"