Gasquet, une entrée réussie

  • A
  • A
Gasquet, une entrée réussie
@ REUTERS
Partagez sur :

ROLAND EN UN CLIC - Richard Gasquet a battu Stepanek en trois sets. Monfils est qualifié.

En pleine forme. Après un très bon début de saison sur terre battue, Richard Gasquet a réalisé un premier tour très sérieux. Contre Radek Stepanek, un joueur très accrocheur, le Biterrois a parfaitement maîtrisé sa partie. Une victoire en trois sets (7-5, 6-3, 6-0) où il a montré de très bons coups. En s'appuyant sur son revers canon, le Français a marqué énormément de points. Et si cétait son année ?

Stéphane Robert, 930

© REUTERS

Une grande première. Stéphane Robert accède pour la première fois de sa carrière au deuxième tour de Roland-Garros. Et pour sa première, le 140e joueur mondial a éliminé le Tchèque Tomas Berdych, tête de série n°6 et demi-finaliste sortant. Après plus de trois heures de jeu, le Français s'est imposé en cinq manches (3-6, 3-6, 6-2, 6-2, 9-7). A lire : Feu vert pour Robert

Grosse surprise. Enorme tremblement de terre Porte d'Auteuil lundi après-midi avec l'élimination de Tomas Berdych. L'année dernière, le Tchèque s'était hissé en demi-finales du tournoi. Dans la foulée, il avait même atteint la finale de Wimbledon, perdue contre Rafael Nadal. C'est bien la première grosse surprise de la quinzaine.

Monfils, 930

© REUTERS

Monfils, du retard à l'allumage. Le Français ne s'est pas fait une grosse frayeur mais il a quand même dû s'employer contre l'Allemand Björn Phau (4-6, 6-3, 7-5, 6-0). Le numéro un français n'a pas eu la meilleure préparation pour Roland-Garros mais il est capable de monter en puissance au fil des matches. Au prochain tour, il affrontera un autre joueur tricolore, Guillaume Rufin.

La déception du jour. Première déconvenue pour le camp tricolore avec l'élimination de Michaël Llodra. Pourtant opposé à un joueur à sa portée, le Français, tête de série n°22 s'est incliné en quatre sets (6-7, 6-3, 6-3, 6-3). Très déçu, le Français n'a pas souhaité s'exprimer après la rencontre.

Rezaï prend la porte, 930

© REUTERS

Rezaï éliminée. Un petit tour et puis s'en va. La Française a quitté Roland-Garros après avoir été sèchement éliminée par une illustre inconnue. La Roumaine Irina-Camelia Begu, 102e joueuse mondiale, n'a fait qu'une bouchée d'Aravane Rezaï lundi matin (6-3, 6-3), qui a quitté le court Suzanne Lenglen en larmes. "Ce n'est vraiment pas le meilleur moment pour jouer un match de tennis", a-t-elle déclarée juste après la rencontre."Je ne suis pas à 100% du tout. Je m'accroche au tennis car c'est ce que j'aime vraiment et j'espère revenir l'année prochaine pour gagner le tournoi". A lire : Rezaï, comme une ombre

Une année à oublier. Cette défaite au premier tour de Roland-Garros n'est pas vraiment surprenante. Et pour cause, si Rezaï, 41e joueuse mondiale, est nettement mieux classée que son adversaire, la Stéphanoise de 24 ans a perdu le fil de son jeu lors d'un début d'année catastrophique. Perturbée par des problèmes personnels, la Franco-Iranienne a coupé les ponts avec sa famille depuis un incident qui l'a opposé à son père en janvier.

Un ruban pour hommage. La Française arborait un ruban noir lors de son premier match, lundi à Roland-Garros. Comme toutes les joueuses françaises dimanche, Aravane Rezaï a voulu rendre hommage au fiancé de son amie Virginie Razzano, décédé lundi des suites d'une tumeur au cerveau.

Djokovic, 930

© REUTERS

Djokovic sans trembler. Si on devait retenir un terme du premier match du numéro deux mondial, ça serait certainement la démolition. "Djoko" a démoli le Néerlandais Thiemo De Bakker. Trois sets (6-2, 6-1, 6-3) et un peu plus d'une heure passée sur le court. Encore plus rassurant pour le grand favori du tournoi, Novak Djokovic n'a montré aucun signe d'usure physique ou mentale.

Federer tranquille. Le Suisse n'a éprouvé aucune difficulté pour venir à bout de l'Espagnol Feliciano Lopez. L'ancien vainqueur des Internationaux de France s'est imposé en trois manches (6-3, 6-4, 7-6). Au prochain tour, il rencontrera le jeune Français Maxime Teixeira.

Del Potro est bien là. L'Argentin n'a pas manqué son entrée. Après un premier set très accroché contre le Croate Ivo Karlovic, Juan Martin Del Potro s'est bien repris pour s'imposer en quatre manches (6-7, 6-3, 7-5, 6-4). Après une année 2010 très compliquée, l'Argentin est bien revenu. Il sera l'un des possibles outsiders durant cette quinzaine.

>>> Retrouvez tous les résultats de lundi ici