Roland-Garros : Thiem met fin au rêve de Cecchinato et va en finale

  • A
  • A
Roland-Garros : Thiem met fin au rêve de Cecchinato et va en finale
Âgé de 24 ans, l'Autrichien Dominic Thiem défiera dimanche en finale soit Rafael Nadal soit Juan Martin Del Potro.@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

L'Autrichien a bataillé durant les deux premiers sets avant de s'envoler dans le troisième (7-5, 7-6[10], 6-1) pour battre la surprise Marco Cecchinato, vendredi, en demi-finales.

ROLAND-GARROS

L'incroyable parcours de Marco Cecchinato a pris fin en demi-finales. L'Italien, la surprise du tableau masculin, a logiquement été battu par Dominic Thiem en trois manches (7-5, 7-6[10], 6-1), vendredi, à Roland-Garros. L'Autrichien (8ème mondial) a tout de même dû s'employer durant les deux premiers sets, tendus et par instants sublimes, pour écarter l'intrépide 72ème joueur mondial. Thiem, qui avait atteint les demi-finales ces deux dernières années, se qualifie pour sa première finale à Paris, où il affrontera Rafael Nadal ou Juan Martin Del Potro. Marco Cecchinato, inconnu avant son formidable Roland-Garros, a lui prouvé qu'il méritait sa place dans le dernier carré. Et l'immense ovation du court Central.

Un jeu décisif extraordinaire dans la deuxième manche. Le public du Philippe-Chatrier n'avait d'yeux que pour "Marco", car durant deux sets, l'Italien a fait mieux que résister à la puissance du jeune Autrichien. Toujours aussi offensif, pas avare en amortis et en volées, Cecchinato s'est démené comme un beau diable mais s'est fait breaker à deux reprises pour finalement perdre la première manche (7-5). L'Italien n'a pas baissé pavillon et a réussi, au prix de gros efforts, à conserver sa mise en jeu dans la seconde. Thiem, auteur de fautes directes surprenantes, a alors été poussé au jeu décisif. Le début d'une séquence d'anthologie.

Alors que la deuxième manche avait été un festival de points courts et de fautes directes, les deux joueurs ont haussé le ton pour offrir des échanges aussi sublimes les uns que les autres. Thiem, porté par son coup droit surpuissant, a eu le premier l'opportunité de conclure, mais Cecchinato a sauvé trois balles de set, dont deux sur … des amortis, bien évidemment ! Puis, ce fut au tour de l'Italien, déjà très inspiré lors de ses jeux décisifs face à Novak Djokovic, de se procurer trois occasions d'égaliser à un set partout. Mais là encore, Thiem s'en est en sorti magnifiquement. La cinquième balle de set a été la bonne pour l'Autrichien, grâce à une faute directe de l'Italien (7-6[10]). Cecchinato ne s'en relèverait pas.

L'énorme ovation pour Cecchinato. Thiem, galvanisé par le gain de la deuxième manche, a alors appuyé sur l'accélérateur pour filer tout droit en finale. La troisième set, à sens unique, a été un calvaire pour Cecchinato (6-1). Alors oui, l'Italien n'a finalement résisté "que" deux sets, mais il a encore une fois prouvé qu'il n'avait pas volé sa place en demi-finales. Cecchinato, tombeur de Novak Djokovic en quarts de finale alors qu'il n'avait jusqu'ici pas remporté le moindre match en Grand Chelem, a bel et bien été LA sensation du tableau masculin. Le public de court Central, debout, ne s'y est pas trompé, le raccompagnant sous une immense ovation. Grazie mille, Marco !

>> Europe 1 est la radio officielle de Roland-Garros ! Découvrez le programme de nos émissions depuis la Porte d'Auteuil