Roland-Garros - Stan Wawrinka : "C'était le Rafa auquel je m'attendais, il est bon et agressif"

  • A
  • A
Roland-Garros - Stan Wawrinka : "C'était le Rafa auquel je m'attendais, il est bon et agressif"
Le Suisse a été battu en finale de Roland-Garros par Rafael Nadal.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Battu par Rafael Nadal en finale de Roland-Garros dimanche, Stan Wawrinka a confié avoir été pris d'une "petite hésitation" sur le court face à son rival.

ROLAND-GARROS

"Physiquement je me sentais bien (...) Après, cela part du mental" : Stan Wawrinka, battu en finale de Roland-Garros dimanche par Rafael Nadal (6-3, 6-2, 6-1), a confié avoir été pris d'"hésitation" face à l'Espagnol, ce qui lui a fait perdre le match selon lui. "Contre ce genre de joueur, si on a une hésitation, que l'on déclenche ses jambes plus tard, on se retrouve toujours un peu entre deux et c'est ce qui c'est passé aujourd'hui. Si on hésite une demie seconde, on sait que c'est déjà trop tard (...) Même si je savais ce que je voulais faire contre Rafa, il y avait toujours une petite hésitation. Ces petites pensées contre ces grands joueurs, on les paie cash", a réagi le Suisse. 

"J'étais très nerveux avant le match". Stan Wawrinka, qui disputait sa quatrième finale de Grand Chelem après l'Open d'Australie 2014, Roland-Garros 2015 et l'US Open 2016, s'est également dit "très nerveux" avant le match : "J'étais très nerveux avant la finale, mais mieux que lors de l'US Open. Mais une fois que je suis rentré sur le court et que j'ai pris mes marques, il n'y avait plus de nervosité", a-t-il assuré. Mais le plus vieux finaliste de Roland-Garros, à 32 ans, a fait trop de fautes sur le court dimanche en tentant de jouer agressif.

Nadal "très bon et extrêmement agressif". "C'était le Rafa auquel je m'attendais, on l'a tous vu depuis le début de l'année. Il est extrêmement 'fit' (affûté), très bon et extrêmement agressif. Il joue de nouveau à un niveau incroyable. Il n'y a rien à dire", a conclu le joueur. Stan Wawrinka perdait pour la première fois, dimanche, une finale de Grand Chelem.