Roland-Garros : Rafael Nadal forfait à cause d'une blessure au poignet

  • A
  • A
Roland-Garros : Rafael Nadal forfait à cause d'une blessure au poignet
Rafael Nadal ne remportera pas la "decima" cette année. @ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Sensation à la Porte d'Auteuil. Le nonuple vainqueur du tournoi du Grand Chelem a déclaré forfait vendredi, la veille de son match du troisième tour. 

Coup de tonnerre à Roland-Garros ! Rafael Nadal a déclaré forfait à cause d'une blessure au poignet, vendredi, à la veille de son match du troisième tour. "C'est un problème que j'avais en arrivant et qui n'a fait qu'empirer", a déclaré le nonuple vainqueur de Roland-Garros, lors d'une conférence de presse. Nadal, impressionnant de facilité lors de ses deux premiers matches, devait affronter son compatriote Marcel Granollers pour une place en huitièmes de finale. L'Espagnol, désormais hors-course, ne remportera donc pas cette année la "decima", son dixième trophée sur la terre battue parisienne.



"Le médecin ne me voyait pas capable de jouer." "Ce n'est pas nouveau. Depuis Madrid et le match contre Joao Sousa, j'ai cette douleur. Ca avait diminué à Rome. Ici, j'ai eu de plus en plus mal chaque jour. A un moment donné, je ne pouvais plus taper mon coup droit", a poursuivi Nadal. "J'ai assumé les risques pour jouer quand même les premiers tours, et même un peu plus, mais là ce n'était plus possible. Le médecin ne me voyait pas capable de jouer. Il ne peut pas m'insensibiliser le poignet cinq jours de plus", a expliqué l'Espagnol. 

Un nouveau coup dur pour le tournoi. La blessure de "Rafa" est en tout cas un nouveau coup dur pour cette édition de Roland-Garros. Avant même le début de la compétition, le "French Open" avait déjà dû déplorer les forfaits de Roger Federer et de Gaël Monfils, deux des chouchous du public. La météo a également été capricieuse, la pluie empêchant le bon déroulement des rencontres tout au long de cette première semaine. Avec le forfait de Nadal, un boulevard s'offre désormais à Novak Djokovic. Hormis Andy Murray, difficile de voir qui pourrait empêcher le Serbe et numéro 1 mondial de remporter son premier Roland-Garros.