Roland-Garros : Nadal écrase Thiem et disputera sa dixième finale

  • A
  • A
Roland-Garros : Nadal écrase Thiem et disputera sa dixième finale
Rafael Nadal n'a laissé aucune chance à Dominic Thiem, vendredi, en demi-finales.@ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

Le Majorquin, en quête d'un dixième titre Porte d'Auteuil, n'a pas été inquiété par Dominic Thiem, vendredi, en demi-finales.

ROLAND-GARROS

Dominic Thiem, présenté comme l'héritier de Rafael Nadal, va devoir attendre encore un peu avant d'accéder au trône. Le jeune Autrichien, âgé de 23 ans, a été balayé par son aîné, vendredi, en demi-finales de Roland-Garros (6-3, 6-4, 6-0). Le Majorquin, qui vient de fêter lui son 31ème anniversaire, sera comme attendu au rendez-vous de la finale, dimanche. Il y retrouvera le Suisse Stan Wawrinka, vainqueur plus tôt dans l'après-midi d'une demie ô combien plus spectaculaire contre le n°1 mondial Andy Murray. Wawrinka sait qu'il lui faudra conserver un niveau phénoménal pour pouvoir inquiéter Nadal, qui n'a toujours pas perdu le moindre set dans le tournoi…

Un break et puis c'est tout. Pourtant, Thiem avait débuté la rencontre de la meilleure des façons qui soit : par un break. Malheureusement pour lui, l'Autrichien a vite déchanté. Il a été débreaké dans la foulée, concédant même un deuxième jeu de service ensuite. Menant 3-1, Nadal, même brouillon parfois, conclut ce premier set en moins de trois quarts d'heure (6-3). Dès le troisième jeu du deuxième set, le "Taureau de Manacor" réussit à nouveau le break pour mener 2-1. En difficulté sur sa deuxième balle (37% de points gagnés, contre 76% à Nadal) mais aussi en retour, incapable de saisir ses opportunités de break (1 balle de break convertie sur 8 seulement dans la rencontre, lors du premier jeu), Thiem n'est jamais parvenu à inverser la tendance.

Une bulle pour faire bonne figure. Et après deux sets (6-3, 6-4), Nadal avait déjà effacé l'injure qui lui avait été faite à Rome, quand Thiem l'avait battu en deux sets, sur un score équivalent (6-4, 6-3). Le Majorquin y ajouta l'insulte, en balayant l'impudent sur le score de 6-0 dans la troisième manche. En un peu plus de deux heures, Nadal a donc validé sont ticket pour la finale. Bien qu'un peu groggy par l'ampleur du score et le manque de suspense, le public salue le champion espagnol d'une belle ovation.

Dimanche, il n'est pas dit néanmoins que le public du central, en quête de jeu offensif et peut-être d'inattendu, ne jette son dévolu sur Stan Wawrinka, qui malgré sa demie de feu, sera dans la peau de l'outsider face à celui qui sera en quête d'un dixième trophée historique à Roland-Garros. Et qui, dans les confrontations directes, mène 15-3 contre le Vaudois...