Roland-Garros : quand le public manifeste sa joie d'être remboursé

  • A
  • A
Roland-Garros  : quand le public manifeste sa joie d'être remboursé
@ AFP
Partagez sur :

Les billets des spectateurs des cours Chatrier et Lenglen de la journée de mardi seront remboursés, le le temps de jeu ayant été inférieur à deux heures en raison de la météo.

Des huées puis l'allégresse. Les spectateurs de Roland-Garros, d'abord déçus de ne voir ni Rafael Nadal ni Novak Djokovic mardi, ont laissé éclater leur joie en apprenant que leurs billets leur seraient intégralement remboursés à cause de la pluie.

En une minute, changement d'humeur. "Ouh, ouh, ouh!": l'annonce a été accueillie par les huées du public du court central lorsque le speaker Marc Maury a annoncé que le quart de finale opposant l'Espagnol Nadal à son compatriote Pablo Carreno, était reporté à mercredi en raison du mauvais temps. Mais dans la minute qui suivait, le présentateur du tournoi annonçait le remboursement intégral des billets et des "Ouais!" parcouraient les tribunes de ce même court Philippe-Chatrier, où la Suissesse Timea Bacsinszky venait de se qualifier pour les demi-finales en battant la Française Kristina Mladenovic (6-4, 6-4). Le même scénario se produisait quelques minutes plus tard sur le court Suzanne-Lenglen où le Serbe Djokovic aurait dû affronter l'Autrichien Dominic Thiem, après la victoire de la Lettonne Jelena Ostapenko devant la Danoise Caroline Wozniacki (4-6, 6-2, 6-2).

Temps de jeu inférieur à deux heures. En raison des averses, qui ont interrompu les matches pendant près de 4 heures, le programme de la journée sur les deux principaux courts n'a pas pu se dérouler comme prévu. Les organisateurs ont expliqué qu'ils remboursaient les détenteurs de billets dans leur intégralité "en raison d'un temps de jeu inférieur à 2 heures".

Les spectateurs des courts annexes, où se déroulaient des doubles et des rencontres des épreuves juniors, ne seront eux pas remboursés car le temps de jeu a dépassé les deux heures.