Roland-Garros : Murray rejoint Wawrinka en demi-finales

  • A
  • A
Roland-Garros : Murray rejoint Wawrinka en demi-finales
Andy Murray s'est imposé en quatre sets mercredi contre Kei Nishikori.@ CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :

L’Écossais Andy Murray a remporté son quart de finale face à Kei Nishikori en quatre sets (2-6, 6-1, 7-6[0], 6-1). 

ROLAND-GARROS

Le n°1 mondial Andy Murray a dominé mercredi le Japonais Kei Nishikori (9ème) en quatre sets (2-6, 6-1, 7-6[0], 6-1) pour rejoindre Stan Wawrinka, vainqueur plus tôt du Croate Marin Cilic, en demi-finales de Roland-Garros.

Une revanche de 2016. Le Britannique et le Suisse s'étaient déjà affrontés en demi-finales l'an passé et Murray s'était imposé en quatre manches (6-4, 6-2, 4-6, 6-2). L'autre demie de cette édition 2017 opposera le nonuple vainqueur de l'épreuve, Rafael Nadal, à l'Autrichien Dominic Thiem.

Rassuré au fil des matches. Retrouver les demi-finales cette année ne semblait pas du tout évident pour Murray qui avait enchaîné les contre-performances lors de la préparation sur l'ocre. A Paris, il vient de remporter son cinquième match. C'est un de plus que lors de ses trois précédents tournois à Rome, Madrid et Barcelone. Le Britannique s'est rassuré au fil des matches et a élevé son niveau de jeu. Contre Nishikori, il n'a pas paniqué après la perte du premier set et a su profiter des 45 fautes directes du Nippon, qui disputait pour la deuxième fois les quarts de finale à Paris (battu par Jo-Wilfried Tsonga en 2015).

Mais pas forcément favori face à Wawrinka. "Dans le premier set, il dictait les points. C'était difficile avec le vent mais quand j'ai trouvé mon rythme, j'ai pu le repousser un peu plus loin de sa ligne de fond et ça m'a aidé", a expliqué le N.1 mondial qui retrouvera Wawrinka, pas forcément avec le statut de favori. Car le Suisse, titré à Genève juste avant les Internationaux de France, n'a pas laissé le moindre set en route jusqu'ici lors de la quinzaine. Il a surclassé le Croate Marin Cilic (6-3, 6-3, 6-1) un peu plus tôt. "L'an dernier, j'avais dû jouer un de mes meilleurs matches sur terre battue pour gagner", a rappelé Murray qui mène 10-7 dans ses confrontations avec le lauréat de Roland-Garros 2015. Mais Wawrinka domine (3-1) sur terre battue.