Monfils cède encore face à Federer

  • A
  • A
Monfils cède encore face à Federer
Gaël Monfils n'a opposé qu'une faible résistance à Roger Federer, lundi après-midi.@ Pascal GUYOT/AFP
Partagez sur :

MÊME CHANSON - Le joueur français s'est incliné face au Suisse, lundi, en huitièmes de finale, en quatre sets (6-3, 4-6, 6-3, 6-1).

ROLAND-GARROS

Gaël Monfils y arrivera-t-il seulement un jour ? Le joueur français a été battu par le Suisse Roger Federer, lundi, pour la cinquième fois en cinq confrontations en Grand Chelem, et même pour la quatrième fois à Roland-Garros. Comme en 2008 (demi-finales), 2009 et 2001 (quarts de finale), Federer met donc fin aux espoirs de "La Monf" de succéder à Yannick Noah comme vainqueur français de Roland-Garros, cette fois en huitièmes de finale. Lundi, le n°2 mondial a su mieux gérer la reprise de la partie (c'est un euphémisme), qui avait été interrompue à une manche partout en raison de la nuit, dimanche soir (6-3, 4-6, 6-4, 6-1).

Monfils touché physiquement ? Et pourtant, Monfils restait sur deux victoires face à Federer, sans même avoir concédé le moindre set : en finale de la Coupe Davis, en novembre dernier, et lors du Masters 1000 de Monte-Carlo, en avril, à chaque fois sur terre battue. On disait même que le scénario du match, finalement réduit à une rencontre en deux manches gagnantes lundi, était à l'avantage de Monfils, plus enclin à vaincre Federer sur une plus courte durée. Oui, mais voilà, ça, c'était si le Parisien parvenait enfin à entrer correctement dans une partie lors de ce Roland-Garros. Ce ne fut pas le cas. Après avoir pourtant mené 40-0 sur son service, il concéda le break dans le premier jeu. Sérieux et appliqué, Federer ne laissa pas son adversaire revenir dans le set (6-4). La deuxième manche disputée lundi fut une simple formalité.

Là encore, Federer breaka d'entrée et déroula tranquillement son jeu. Monfils, lui, aligna les fautes directes, les mauvais choix et les erreurs grossières, à l'image de ces deux doubles fautes et de ce dernier coup balancé en dehors des limites du terrain lors d'un ultime jeu aux allures de chemin de croix. Monfils a-t-il été trahi par son physique ? Il a fait appel au médecin à 2-1 dans le quatrième set, sans que celui-ci n'intervienne sur son corps, avant de révéler en conférence de prsse avoir été victime d'une "légère grippe". Federer, lui, n'a pas eu de pitié pour son adversaire. "Gaël, il passe toujours un peu par des phases", a commenté le Suisse en conférence de presse. "Si tu n'arrives pas à faire le break au début, il arrive à trouver de l'énergie, comme il l'a montré contre (Pablo) Cuevas au tour précéent. J'essaie toujours de lui montrer que s'il baisse physiquement ou mentalement, je serai là." 

Federer-Wawrinka en huitièmes. Pour Federer, l'aventure porte d'Auteuil continue. La tête de série n°2 retrouvera son compatriote Stan Wawrinka en quarts de finale. Le choc entre les deux Suisses promet, même si historiquement, Federer a un fort ascendant sur "Stan" (16 victoires pour 2 défaites seulement). "C'est le match classique qu'on retrouve souvent, pour nous les Suisses. C'est toujours particulier. Ce n'est pas comme les Français, les Espagnols ou les Américains, qui s'affrontent toutes les semaines. Après, je suis toujours le mec positif et je vois déjà qu'il y a un Suisse en demies..." Lors de leur dernier affrontement, le mois dernier, au Masters 1000, Federer s'était facilement imposé en deux sets (6-4, 6-2).