Roland-Garros : Maxime Hamou s'excuse après son comportement déplacé

  • A
  • A
Roland-Garros : Maxime Hamou s'excuse après son comportement déplacé
La séquence a indigné de nombreux internautes, dont l'actuelle ministre des Sports Laura Flessel.@ Capture d'écran Eurosport
Partagez sur :

Le jeune tennisman français, auteur d'un geste profondément déplacé envers une journaliste d'Eurosport a tenu à lui présenter ses "plus profondes excuses", mardi soir dans un communiqué.

ROLAND-GARROS

Privé d'accréditation pour Roland-Garros après avoir embrassé de force, à plusieurs reprises, une journaliste d'Eurosport qui tentait de l'interviewer en direct lundi, le tennisman français Maxime Hamou lui a présenté ses excuses, mardi dans un message publié sur Instagram, arguant d'un "trop plein d'enthousiasme". 

"J'ai laissé mon trop plein d'enthousiasme s'exprimer". "Je tiens à présenter mes plus profondes excuses à Maly Thomas si elle s'est sentie blessée ou choquée par mon attitude pendant son interview", écrit le 282e joueur mondial, âgé de 21 ans. "Je viens de vivre une magnifique semaine ici à Roland Garros en vivant mes plus belles émotions de joueur de tennis, et, j'ai laissé mon trop plein d'enthousiasme s'exprimer maladroitement envers Maly que je connais et que je respecte sincèrement. Rien de tout ce qui est écrit était mon intention", assure-t-il.

"J'apprends encore tous les jours de mes erreurs". "Je suis à sa disposition pour lui présenter mes excuses de vive voix si elle le souhaite", poursuit-il. "J'apprends encore tous les jours de mes erreurs pour devenir un meilleur joueur de tennis et une meilleure personne". Suite à la séquence, la journaliste Maly Thomas avait réagi auprès du Huffington Post : "Si ce n'était pas du direct, je lui aurais collé une droite", la jeune femme parlant d'une situation "franchement désagréable".

Sanctions à venir. Dans un communiqué, la FFT a annoncé mardi avoir retiré l'accréditation du joueur "à la suite de son comportement répréhensible". Le président de la FFT a également saisi la commission des litiges à ce sujet.